Voyage au Japon

Le japon a toujours été le voyage du bout du monde qui me faisait rêver depuis mon adolescence bercée d’animations, de jeux vidéos puis de films de cinéma issus de l’archipel Nippon. 20 ans auront été nécessaires pour réaliser ce périple longtemps inaccessible pour des raisons financières mais la baisse du coût des vols a rendu les choses enfin possibles.

 

Japon

 

Je suis donc parti en couple à la découverte du Japon durant une quinzaine de jours à travers un itinéraire somme toute classique de la trépidante mégalopole Tokyoïte de 20 millions d’habitants à l’historique cité impériale de Kyoto. Evidemment, déformation professionnelle oblige, j’ai été particulièrement attentif aux problématiques d’accessibilité surtout dans un pays considéré comme un des plus modernes au monde dont le vieillissement de la population est particulièrement sensible.

 


« TOKYO POSSÈDE UN DES PLUS GRANDS RÉSEAUX DE TRANSPORT EN COMMUN AU MONDE »


 

Tokyo possède un des plus grands réseaux de transport en commun au monde, qui plus est, géré par plusieurs sociétés privées, de quoi s’inquiéter ? Et pourtant, les tentaculaires stations de métro sont équipées systématiquement d’ascenseurs ainsi que de rampes, d’annonces sonores, plans en reliefs, rames accessibles, et ce, quelque soit la ligne, même sur la célèbre ligne Ginza construite en 1931 ou la Yamanote qui dessert les quartiers principaux de Tokyo. Mieux, les lignes de train Shinkansen, équivalentes de nos TGV, sont elles aussi accessibles directement en fauteuil via une largeur de couloirs bien supérieure aux modèles français et des portes d’accès aux mêmes niveaux que les quais.

 

20160715_183502 retouche

 

Mais l’accessibilité ne se résume pas aux transports en commun, les trottoirs disposent fréquemment de bateaux et de dénivelés et les passages piétons sont souvent équipés de bandes rugueuses ainsi que d’avertisseurs sonores. Bien sûr les lieux publics que nous avons visités étaient tous accessibles principalement les musées mais aussi de nombreux centres commerciaux soit via des ascenseurs sur les bâtiments modernes mais aussi via des passerelles automatiques quand la mise aux normes s’avère plus complexe.

 

20160720_110455

 

Même chose pour Kyoto, qui bien que moins bien pourvue en matière de transports en commun, propose une ligne de train et ligne de métro équipées d’ascenseurs et de quais adaptés ainsi que de multiples lignes de bus dont 80% des véhicules sont accessibles. Tous ces éléments associés à la politesse et au dévouement des Japonais pour recevoir leurs hôtes font du Japon probablement une des destinations à la fois des plus accessibles et des plus dépaysantes ! Bon voyage !

 
YANN BERTEL-VENEZIA
DIRECTEUR D’HACAVIE

A propos de Hacavie

Pour toutes demandes d'informations, de conseils, d'aménagements ou autres, utiliser la page de contact et non les commentaires : Contact & Assistance