Pôle emploi expérimente un dispositif d’accueil pour les sourds et malentendants

Depuis le mois de juin, Pôle emploi expérimente un dispositif d’accueil pour les demandeurs d’emploi sourds et malentendants, selon un document transmis aux syndicats de l’opérateur et consulté par l’AFP.

Pôle Emploi estime entre 7 000 et 8 000 le nombre de demandeurs d’emploi déficients auditifs.  Lorsqu’ils se rendent en agence avec ou sans rendez-vous, ces personnes sont accueillies par un conseil muni d’une tablette tactile. Une application leur permet de se connecter à une plateforme de visioconférence pour se mettre en relation avec un interprète en lange des signes française, selon le document de la direction de Pôle emploi. L’application permet également, si le demandeur d’emploi préfère, de communiquer grâce à la « transcription instantanée de la parole ».

Pour les personnes malentendantes appareillées, un système de « boucle magnétique » leur permet « d’entendre directement et distinctement dans leur appareil auditif le son émis, sans les bruits ambiants et sans passer par les haut-parleurs ».

sourd

Une expérimentation généralisée à partir du 13 novembre 2017.

Ces dispositifs testés dans les agences de la région Hauts-de-France depuis le 19 juin, devraient être déployés progressivement dans toutes les agences de métropole et d’outre-mer « à partir de la semaine du 13 novembre »  et ce jusqu’au 31 décembre, selon le document.

Le coût des tablettes et de l’accès au service s’élève à 200 000 €, précise la direction de Pôle emploi. Il pourrait faire l’objet d’un financement du Fonds social européen.

Source : Actualités Sociales Hebdomadaires 1er septembre 2017 – n° 3023

 

 

A propos de Yann Bertel