Le dispositif robotisé d’assistance à la réadaptation : Le REAPlan

Au sein de la section « Médecine physique » des cliniques universitaires Saint-Luc de Bruxelles, un nouveau dispositif de rééducation est testé : Le REAPlan. En 2010, à l’âge de 62 ans, Peter Saunders subit une opération cardiaque. Sur la table d’opération, il est victime d’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC). Lorsqu’il se réveille 2 jours plus tard, son hémicorps droit est paralysé. Peter Saunders est à présent dans sa quatrième année de rééducation. Dans le local de la section « Médecine Physique » aux cliniques universitaires Saint-Luc de Bruxelles, Mr Saunders est installé dans un fauteuil roulant devant un grand écran affichant un jeu vidéo particulier. L’utilisateur doit diriger un joystick dans toutes les directions afin d’atteindre des cibles pour stimuler le réapprentissage moteur.

Reaplan

Après 5 minutes, il demande une pause. Le relais est alors pris par le dispositif REAPlan qui « guide » le bras de l’utilisateur. Le patient n’a qu’à agripper le joystick et regarder le mouvement de son bras effectué à l’aide de la machine. Car « même quand le patient n’est pas capable d’effectuer son mouvement, le simple fait qu’il pense le mouvement conduit par le robot, participe déjà au recouvrement de la motricité » (Julien Sapin, docteur en sciences de l’ingénieur, double master). Pour le moment, le dispositif robotisé d’assistance à la réadaptation n’est pas encore commercialisé. 4 exemplaires ont actuellement été construits et sont installés aux cliniques universitaires Saint-Luc, au centre hospitalier neurologique William Lennox d’Ottignies et au centre hospitalier Valida à Bruxelles. Dès octobre 2014, Julien Sapin va créer la société « AXIONESIS ».

Source : http://multimedia.lecho.be/exosquelette/

Teddy HUYGHEBAERT
Ergothérapeute