Le retour à domicile après hospitalisation

Qu’elle soit programmée ou inattendue, une hospitalisation est toujours une période stressante. La récupération physique après une intervention peut être longue sans justifier d’un séjour en rééducation. Assumer les tâches de la vie quotidienne risque d’être difficile voire impossible dès le retour à domicile.
 

 
 

Quelles sont les possibilités pour faciliter le retour à domicile ?

Que vous soyez retraité ou non, votre mutuelle peut vous accompagner dans le cadre d’une prise en charge pour une aide à la personne, à l’entretien du logement ou encore pour les courses, à titre provisoire, avec un service d’aide à domicile conventionné. Ces prestations sont soumises aux conditions de votre contrat mutuelle. Certains organismes proposent une prise en charge, que l’hospitalisation ait été programmée ou non, tandis que d’autres ne vous proposeront ce service qu’à la condition d’une hospitalisation survenue de manière impromptue et/ou dont la durée a été supérieure à 24 heures. D’autre part, si vous êtes retraité du secteur privé (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail – CARSAT) et que vous résidez en France, vous pouvez bénéficier du dispositif Aide à la Sortie d’Hospitalisation (ASH) à condition de remplir les conditions suivantes :

  • être âgé de plus de 55 ans et à la retraite,
  • bénéficier d’un pronostic de récupération relevant d’une autonomie relative à un GIR (Groupe ISO Ressources)* 5 ou 6,
  • ne pas bénéficier de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA), de l’Allocation Compensatrice à la Tierce Personne (ACTP), de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ou de la Majoration Tierce Personne (MTP).

Dans ce cas, les prestations proposées seront de l’ordre d’une mise à disposition d’une aide à domicile pour l’entretien général du logement, l’aide à la préparation des repas, l’aide aux courses, l’entretien du linge et/ou le portage des repas. Cette ASH permet également la prise en charge d’aides techniques liée à la perte temporaire de l’autonomie (barres d’appui, rehausse WC, mains courantes, etc …) ou d’un système d’assistance-sécurité. Le retraité bénéficiera d’une participation financière pour cette prestation qui peut aller de l’ordre de 10 % à 73 % du tarif horaire en vigueur, selon ses ressources, un barème national fixé annuellement par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) et les dispositions particulières de chaque région, dans la limite de 1800 € de prestations.

Cette aide est accessible pour 3 mois après la sortie d’hospitalisation et doit être instruite par le service social de l’hôpital. Une visite d’un travailleur social de la CARSAT se fera au domicile du patient, dans la semaine de la sortie pour mettre en place un plan personnalisé en fonction du besoin et une seconde quelques jours avant la fin de validité de l’ASH afin de pérenniser les aides mises en place ou non, en fonction de la récupération physique du retraité. Si vous êtes retraité mais que votre état de dépendance se situe entre les GIR 1 et 4 ou que le pronostic de récupération ne vous permet pas d’atteindre le GIR 5 ou 6, le Conseil Départemental dont vous dépendez peut mettre en place une APA en urgence.
 


« Que vous soyez retraité ou non, votre mutuelle peut vous accompagner dans le cadre d’une prise en charge pour une aide à la personne, à l’entretien du logement ou pour les courses »


 
C’est une procédure temporaire, dépendante de l’urgence médicale dont la situation du patient fait preuve ou l’impossibilité de maintenir le patient à domicile sans aide immédiate après sa sortie. L’aide apportée est principalement de l’aide à la personne, aux gestes au corps et à l’entretien général du logement. Cela peut être proposé aux patients qui résident en établissement médicalisé comme à domicile. Cette procédure est temporaire puisqu’elle ne peut excéder 2 mois à compter du dépôt de la demande. Aux termes de ces deux mois, un évaluateur médico-social du Conseil Départemental rend visite au patient afin de pérenniser les aides mises en place ou non, comme dans le cas des ASH. Si vous n’êtes pas retraités, vous pouvez bénéficier des services de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), à condition de remplir les conditions suivantes :

  • ne pas bénéficier de l’APA ou de l’Aide Sociale versés par le Conseil Départemental,
  • ne pas dépendre du Service Social des Indépendants (SSI, ex RSI) ou de la Mutualité Sociale Agricole (MSA).

Les prestations proposées sont similaires à l’ASH des personnes retraitées (entretien du logement, du linge, aide aux courses, préparation des repas, télé alarme) et prennent également en charge des articles d’hygiène et de confort non remboursables. Chaque CPAM définit ses conditions et montants de participation en fonction de ses fonds d’action sociale. Pour bénéficier de ces aides, la personne devra prendre contact avec sa CPAM que son hospitalisation ait été programmée ou non. Si vous êtes hospitalisé pour des raisons chirurgicales, l’Assurance Maladie vous proposera le dispositif PRADO qui est un service d’accompagnement personnalisé de la CPAM. C’est un service gratuit pour organiser votre suivi médical une fois rentré.

Un kinésithérapeute et/ou un infirmier sera mis à la disposition du patient à sa sortie et organisé par un conseiller de l’Assurance Maladie. Dans l’idéal, cette demande est à effectuer auprès du chirurgien lors de la consultation pré-opératoire. Pour tout autre motif d’hospitalisation, vous avez la possibilité d’entrer en relation avec le service social de l’hôpital ou de la clinique afin d’organiser votre retour avec le travailleur social. L’assistant(e) de Service social s’assurera de la mise en place des aides humaines proposées et adaptées à votre situation (personnel médical, auxiliaire de vie, aide ménagère) en vous guidant dans vos démarches administratives et en vous orientant vers les professionnels et services proches de chez vous.

Dans d’autres circonstances, si vous bénéficiez d’un contrat de prévoyance ou accident de la vie, les frais relatifs à l’hospitalisation et par la suite à l’emploi d’une aide humaine en sortie d’hospitalisation peuvent également être pris en charge selon votre contrat. Pour ce faire, rapprochez vous de votre organisme de prévoyance. Pour les régimes de retraites et d’assurances maladies spécifiques (SSI, MSA, EDF, SNCF, …) vous pouvez vous rapprocher de ces derniers afin d’obtenir les renseignements nécessaires à l’instruction de votre demande, en fonction de votre situation.

EVE BOISMAIN
ASSISTANTE DE SERVICE SOCIAL

GIR* : Correspond au niveau de perte d’autonomie d’une personne âgée.