Dossier d’initiation à la domotique

Qu’est-ce que la domotique  ?

Domotique vient du latin « Domus » signifiant « la maison » et au suffixe « tique » faisant référence à la technique. La domotique est l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatisme, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments, permettant de centraliser le contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la maison (Wikipédia).
 

 

Le système domotique

Le système domotique est un ensemble d’éléments nécessaire afin de mettre en place un réseau domotique :

  • Moyen de commande : téléthèse (aide technique permettant à une personne en situation de handicap moteur d’interagir à distance avec son environnement), smartphone / tablette.
  • Émetteur : pour les smartphones/tablettes, une box domotique sera nécessaire afin de récolter les informations pour les traiter et envoyer les ordres aux différentes connexions.
  • Récepteur : les périphériques permettant d’actionner des éléments comme la lumière, les volets … il s’agit souvent de prises à installer entre la prise de courant et l’élément à actionner ou de micro-modules à brancher derrière un interrupteur ou une prise existante.

Remarque : des actions automatiques sont également possibles via des outils de capture d’informations. Par exemple des capteurs de présence, de luminosité, de température …
 

Différents bénéfices peuvent être apportés par la domotique 

  • Améliorer le confort,
  • Améliorer l’économie d’énergie,
  • Améliorer sa sécurité,
  • Améliorer son indépendance,
  • Automatiser certains actes de la vie quotidienne.

En résumé, la domotique est le moyen de rendre votre maison intelligente en s’adaptant à vos besoins. La domotique ce n’est pas nouveau : déjà dans les années 1970, la domotique était présente, mais représentait un budget conséquent étant donné les moyens techniques de l’époque. À ce jour, ce domaine a énormément évolué : de nombreuses solutions simples et moins coûteuses pour le grand public ont vu le jour. La domotique devient plus accessible et les installations beaucoup moins coûteuses.

De plus, la domotique a évolué, on parle maintenant de maison intelligente et connectée. Les éléments de la maison ne se contentent plus d’être automatiques, mais ils communiquent entre eux. Par exemple, ils permettent de créer des scénarios : éteindre toutes les lumières et fermer l’ensemble des volets quand je sors de la maison. Vous l’avez bien compris, la domotique peut être utile pour de nombreuses personnes. 

Dans ce dossier, nous  souhaitons clarifier les solutions pour les personnes en situation de handicap. Nous allons en parler de manière générale, car selon les capacités de chacun, les besoins des autres, les modes d’accès et le type de connexion choisis peuvent différer. La domotique est préconisée de la même façon qu’un fauteuil roulant : tout doit être adapté à la personne et non l’inverse.
 

Comment ces éléments communiquent-ils entre eux  ? 

Différentes méthodes existent à ce jour, le choix peut varier selon différents critères comme la compatibilité des éléments, le prix, le moyen de mise en place, l’utilisation … Le moyen de communication entre les éléments se nomme le protocole domotique. Tous ont un langage différent (Z-wave, KNX…). Certains protocoles sont issus d’un seul fabricant et sont sur un système fermé : c’est-à-dire que le choix des périphériques est restreint (exemple : SOMFY, Delta Dore). D’autres sont des protocoles ouverts disposant de nombreux fabricants. Ainsi les périphériques sont tous compatibles entre eux comme le KNX ou le RADIO Z WAVE.
 

 
 

RADIO Z WAVE

Il s’agit dune installation évolutive permettant d’équiper le logement au fur et à mesure des besoins et du budget. La portée du signal est de 100 mètres en champ libre. Il faut donc une connaissance de la structure de l’habitation (épaisseur, matériaux), de la distance entre les éléments afin d’établir les possibles connexions. Il faut également tenir compte des équipements présents pour éviter les interférences. Zwave est la technologie radio la plus répandue et la plus ouverte.

Points positifs

– Évolutif
– Système multi-marques
– Pas de tirage de câbles à l’installation
– Prix abordable

Points à améliorer

– Peu de téléthèses  compatibles
– Un seul contrôleur

 

 


 

LE KNX

Il est plutôt destiné au logement en construction ou pour les grosses rénovations. Cette solution est évolutive mais la plus grosse contrainte reste les fils électriques. Une solution filaire ne permet pas de récupérer le matériel en cas de déménagement contrairement à la radio.

Points positifs

– Évolutif
– Système multi-marques

Points à améliorer

– Solution filaire
– Infrarouge Siemens non compatible sur toutes les téléthèses
– Plus de main d’œuvre
– Coût élevé


 

WiFi

Technologie reposant sur la connexion internet de votre domicile.

Points positifs

– Installation facile
– Prix abordable

Points à améliorer

– Dépendant de l’opérateur internet (débit)
– Sécurisation des données

 

La domotique représente-t-elle des risques ?

Si vous optez pour des objets connectés, l’accès au réseau est dit vulnérable aux attaques. Des informations personnelles telles que des images enregistrées par les caméras que vous pouvez posséder ou les informations sur vos habitudes de vie peuvent être récupérées. En cas de panne de courant, des solutions existent telle qu’une batterie de secours pour pouvoir continuer à ouvrir ou fermer la porte d’entrée par exemple.
 

Qu’est-il possible de faire concrètement  ?

Ainsi, la domotique peut apporter du confort, de la sécurité, favoriser la communication et l’autonomie. Comme indiqué précédemment, différents outils peuvent être couplés ensemble et des scénarios peuvent être programmés. Par exemple pour la sécurité : le système domotique a enregistré les habitudes de vie de son utilisateur. Il détecte de nombreuses visites dans les toilettes pendant la nuit puis une absence de mouvements dans la chambre pendant un laps de temps long. Les capteurs rapportent à la box domotique une température de la salle de bains anormale. La télévision est encore éteinte à 10h alors que le réveil est à 8h avec une absence de mouvement dans le salon. Cette accumulation de données anormales amène le système domotique à prévenir un proche en lui envoyant automatiquement un message.
 

 

2 catégories  de solutions existantes

  • La domotique spécialisée :  les produits conçus spécialement pour une utilisation domotique.
  • La domotique grand public : les produits pouvant être utilisés comme appareils de domotique sans être leur utilisation première. Produits se trouvant dans les grands magasins.

Ces solutions demandent une configuration WiFi. Plus il y a d’éléments connectés, plus l’installation est laborieuse. Les tarifs sont plus abordables comparés aux solutions spécialisées. Du point de vue sécurité, tout système informatique n’est pas à l’abri d’être piraté. Mais des processus de sécurité sont mis en place. De plus, chaque solution du grand commerce possède sa propre application pouvant être un frein pour certain utilisateur car cela multiplie les manipulations. Que ce soit sur les solutions spécialisées ou sur les solutions du grand commerce, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel (société spécialisée, ergothérapeute …)
 
La Domotique spécialisée

La téléthèse ou nommée « contrôle d’environnement » est un boîtier permettant à une personne en situation de handicap moteur d’interagir avec son environnement. Il existe de nombreuses téléthèses comprenant plus ou moins de fonctions et à des tarifs différents. Leurs différences se jouent dans :

  • le type d’accès (tactile, par contacteur, défilement, vocal, joystick, commande oculaire …) 
  • le mode de communication (infra rouge, radio …)
  • le nombre d’appareils que l’on peut associer avec la téléthèse 
  • la compatibilité entre la téléthèse et les capteurs
  • l’ergonomie (affichage par icône, texte …)
  • le type d’alimentation (piles, batterie)

Certaines téléthèses peuvent vous permettre d’utiliser votre ordinateur ou votre téléphone. Mais cela ne relève pas de la domotique. Ces solutions domotiques sont en général coûteuses, mais permettent une pleine adaptation du logement selon les besoins de la personne.
 
La Domotique grand public 

L’utilisation de plus en plus importante des Smartphones et des Tablettes contribue à favoriser l’acceptation de la domotique. 

  • La première innovation en constante évolution à laquelle on pense est le smartphone. Outre le fait de pouvoir communiquer avec son entourage, il peut nous permettre de faire communiquer les objets connectés et la domotique.
  • Des tablettes tactiles
  • Télécommande universelle simplifiée
  • Des tablettes utilisées en tant qu’outils de communication peuvent faire office de contrôle d’environnement.
  • Google Home ou Google Home mini sont des assistants vocaux connectés. Outre le fait de vous obéir à la voix en jouant votre musique préférée ou vous annoncer la météo du jour, ces enceintes sont capables de piloter des objets connectés issus de la domotique.

 

Tarifs

Aucun tarif ne peut être donné de manière précise, beaucoup trop de facteurs entrent en jeux :

  • la box domotique (de 100 à 2500 €)
  • le choix du protocole
  • le nombre de périphériques
  • la main d’œuvre d’installation

Cependant, vous pouvez vous faire une idée grâce à cette sélection de produit :

  • Téléthèse : de 500 à 4500 €
  • Google Home : 149 €
  • Google Home mini : 59 €
  • Ampoule connectée : de 15 à 50 € 

Remarque : les solutions spécialisées ne sont pas forcément les plus coûteuses.

Voici un aperçu du tarif pour une personne utilisant le tactile, vivant dans un logement existant et souhaitant 3 éclairages ainsi qu’un thermostat connecté pour chauffage électrique

Solution spécialisée

  • Module de chauffage radio Zwave 59.90 € TTC
  • Module d’éclairage radio Zwave 3 x 59.99 € TTC
  • Téléthèse Control Medi Multi 853.53 € TTC

TOTAL : 1093.40 € TTC (sans main d’œuvre)

Solution grand commerce

  • Thermostat NEST 249 € TTC
  • 3 Philips Hue avec pont 227 € TTC
  • Smartphone environ 400 € TTC

TOTAL : 876 € TTC (sans main d’œuvre)

Financement

 

 

Vers qui s’adresser  ?

A ce jour, les électriciens ne sont pas tous formés à l’installation domotique. Différentes personnes peuvent être contactées afin de mener à bien ce projet domotique :

  • Les professionnels de santé (ergothérapeutes) : ils pourront faire la relation entre vos capacités/incapacités et votre environnement. Ils seront compétents pour faire le lien entre vos besoins et l’installateur domotique.
  • L’installateur domotique :  si l’installation est complexe, l’intervention d’un professionnel sera indispensable. Il réalisera l’installation technique.
  • Les sociétés spécialisées : des sociétés spécialisées en domotique (et notamment la domotique liée au handicap) sont capables de gérer votre projet de l’étape d’information et de conseil jusqu’à la mise en place et au service après vente en cas de problème. Les modalités d’intervention en cas de panne doivent être clairement définies dans un contrat de maintenance (coût, délai d’intervention …).

En conclusion, la domotique peut énormément apporter aux personnes en situation de handicap afin qu’elles ressentent le moins possible le poids de leurs incapacités au quotidien et qu’elles deviennent indépendantes au maximum.
 

Sources

  • Wikipédia,
  • maison-et-domotique, 
  • Domotiques et maladies neuromusculaires,
  • AFM,
  • Sirlan technologies,
  • Bluelinea,
  • Domadoo

 

Quelques adresses 

BLUELINEA 

www.bluelinea.com

Spécialisé dans les solutions KNX, Radio Zwave, téléthèse.

DOMODEP 

www.domodep.com

Spécialisé dans les téléthèses

CREE 

www.cree.fr

Spécialisé dans les téléthèses et GEWA

DOMADOO 

www.domadoo.fr 

Spécialisé dans la distribution de matériel de domotique

ALEXANDRE JOOS
ERGOTHERAPEUTE