Conférence nationale du handicap

La conférence nationale du Handicap qui a eu lieu le mardi 11 février 2020 était extrêmement attendue en particulier à cause de la polémique sur la possible intégration de l’Allocation Adulte Handicapée (AAH) au Revenu Universel d’Activité (RUA). La conférence du Handicap a lieu tous les 3 ans mais cette édition a été repoussée à plusieurs reprises cristallisant les inquiétudes sur plusieurs sujets dont nous allons détailler les trois principaux :

Allocation Adulte Handicapée

Le chef de l’Etat a bien annoncé lors de cette cinquième édition de la conférence nationale sur le handicap que l’allocation* ne sera ni « transformée », ni « diluée » (*Perçu par 1,2 million de personnes ), alors que les associations et bénéficiaires étaient très inquiète de son avenir. De plus l’Assemblé Nationale a votée le 14 février un texte individualisant l’allocation ce qui devrait avoir  pour finalité de le rendre indépendante des revenus du conjoint ou des enfants du même foyer fiscal.

« L’AAH demeurera. Ce n’est pas une situation transitoire », a affirmé le président de la République, ajoutant qu’« au 1er janvier prochain, aucune demande d’AAH ne devra être traitée en plus de trois mois ».

Ecole inclusive

« En septembre 2020, aucun enfant ne doit se retrouver sans solution de scolarisation », voilà le grand objectif du gouvernement en ce qui concerne la scolarisation des enfants  en situation de Handicap. Des postes d’AESH (accompagnant de l’élève en situation de handicap) supplémentaires seront créés en 2020 afin de répondre à la demande croissante.

Emploi et formation

L’Etat fixe un objectif de 10 000 apprentis en situation de handicap d’ici fin 2021, contre 4 000 aujourd’hui, et au moins 6 % accueillis dans la fonction publique, un comité de suivi de la politique inclusive de l’enseignement supérieur devrait être mise en place à « court terme » afin d’y parvenir. Afin de lever les freins à l’activité professionnelle, le gouvernement souhaite définir, avant l’été, les modalités du relèvement du seuil de 17,5 heures pour le cumul de l’AAH avec un contrat de travail à temps partiel. Pour simplifier l’accès aux emplois passerelles vers le milieu ordinaire, à compter du 1er mars 2020, il suffira seulement d’être reconnu travailleur handicapé pour avoir accès aux CDD « tremplin » dans les entreprises adaptées.

Pour en savoir plus :
https://informations.handicap.fr/a-engagements-macron-inclusion-12608.php
https://handicap.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_de_presse_-_cnh_2020.pdf