Colloque PROTEOR

Le mardi 8 mars 2016, nous avons eu la chance d’assister à un colloque dédié au contrôle d’environnement, organisé par deux intervenants affiliés à PROTEOR. Pour commencer, quelques mots sur cette société française. Créée en 1913, l’entreprise bourguignonne est aujourd’hui un des leaders français de l’orthopédie. PROTEOR, c’est un siège basé à Dijon, 700 collaborateurs (600 en France), plus de 4000 références de produits orthopédiques. Mais depuis quelques temps, PROTEOR c’est aussi un service spécialisé dans les aides électroniques, dirigé depuis près de 30 ans par un ergothérapeute. Les missions de ce nouveau service : élaborer des produits « nouvelle technologie » permettant aux personnes en situation de handicap de retrouver la capacité de s’exprimer, d’échanger et de maîtriser leur lieu de vie.

Colloque

C’est justement ce dernier point qui nous a été exposé. Le « contrôle d’environnement », tout le monde en a entendu parlé, chacun a sa propre définition plus ou moins hasardeuse. Selon PROTEOR, le contrôle d’environnement se définit comme « Toute télécommande universelle qui agit sur l’environnement domestique, adaptée aux capacités physiques, sensorielles et cognitives de l’utilisateur, dans le but de maintenir l’autonomie ».

Tout au long de cette journée, de nombreux produits nous ont été soumis. Dans un précédent article [http://www.hacavie.com/aides-techniques/essais-d-aides-techniques/articles/du-cote-de-chez-proteor/], nous vous présentions quelques aides technologiques de PROTEOR dans le domaine de la communication et du contrôle d’environnement, notamment le TELO et la Tobii I Séries. Ce dernier outil a également eu le droit à un article dédié [http://www.hacavie.com/aides-techniques/articles/14495/]. Dans ce nouvel écrit nous insisterons essentiellement sur les spécificités concernant le contrôle d’environnement de chaque produit. Vous retrouverez donc des informations sur le TELO et la Tobii I Series, mais également sur le KEO ainsi que le BJ Control+. D’autres modèles existent, nous nous concentrons sur les produits dits « nouvelle génération ». Il en existe plusieurs, avec une multitude de fonctionnalités intéressantes, mais comment choisir ? Pour trouver celui qui correspond le mieux aux besoins, il faut passer par 5 étapes :

  • 1 Les besoins : Quels éléments l’utilisateur veut contrôler ? Sont-ils commandables à distance ? Si oui, avec quelle technologie (radio, infra-rouge) ?
  • 2 Les conditions d’utilisation : Dans le lit ? Dans un fauteuil roulant ? Les deux induisant un transfert du matériel ? (A noter que la limitation des manipulations et des transferts de matériel sont synonymes de durabilité)
  • 3 Les moyens d’accès : Quelles sont les capacités et incapacités de l’utilisateur ? Accès direct par écran tactile ? Contacteur ? Commande vocale ? Commande oculaire ? Joystick fauteuil roulant ? …
  • 4 Compréhension du fonctionnement
  • 5 L’évolutivité : Le système est-il capable d’évoluer au rythme de l’utilisateur (évolution de la pathologie et des besoins) ?

Le KEO

(http://www.handicat.com/at-num-13009.html)

KéoCommençons par le commencement, le premier appareil muni d’un écran tactile : le KEO. Créé en 2005, ce dispositif est devenu un best-seller dans le milieu du contrôle d’environnement, principalement grâce à sa facilité d’utilisation et du nombre de paramètres disponibles. Le KEO se présente sous une forme semblable à un GPS. Avec ses dimensions de 12,8×9,2×3,7 cm pour 500g, le KEO est un appareil plutôt discret et esthétique. Il est également disponible avec un guide-doigt, comme présenté sur la photo ci-contre. L’écran permet d’afficher de 9 à 20 cases. Il peut contrôler des équipements audio, vidéo, des éléments domotiques ou tout élément disposant d’un accès par signal infra-rouge (sous réserve de compatibilité). Pour y parvenir, il suffit simplement d’enregistrer le code infra-rouge de chaque appareil que l’on souhaite contrôler avec le KEO. A noter qu’il existe des récepteurs d’ondes infra-rouges pour interrupteurs, afin de contrôler les éléments qui s’y connectent.

Pour ce faire, on navigue dans les réglages du KEO jusqu’à trouver l’option d’enregistrement d’un signal. Ensuite on place la télécommande qui contrôle le dispositif devant le KEO (à environ 50 cm) et on appuie sur la touche qui correspond à l’action que l’on souhaite enregistrer (plus d’explications sur http://aides.electroniques.proteor.fr/fichiers/fichier_lang_doc_67_1.pdf). Il est possible d’enregistrer 250 codes infra-rouges, ce qui est amplement suffisant pour tout type de domicile.

Quelques caractéristiques du KEO :

  • La portée du signal est d’environ 10 mètres, le KEO peut envoyer le signal infra-rouge à 180° devant lui (ce qui évite de devoir viser comme avec une télécommande).
  • La fonction Macro consiste à activer plusieurs fonctions par un unique appui. Exemple : Une macro « réveil » qui activera de manière synchronisée l’ouverture des volets, de la porte de la chambre et la mise en route de la chaîne HiFi.
  • Il est possible de paramétrer le temps d’appui et la durée entre deux appuis, afin d’éviter d’activer des fonctions par erreur. Une fonction qui s’avère utile en cas de tremblements par exemple.
  • Pour contrôler le KEO, il est possible d’utiliser plusieurs moyens : le tactile directement, via l’écran tactile, un joystick externe, un contacteur, le joystick du fauteuil roulant électrique. Il est même possible de configurer l’écran comme un contacteur : un appui aléatoire sur l’écran débutera le défilement dans le sens vertical, un second effectuera un défilement horizontal sur la ligne choisie et enfin un troisième sélectionnera la case souhaitée. Il existe également un défilement qui grossit chaque case pour l’afficher en plein écran.
  • Il y a une fonction de pilotage PC ainsi qu’un modèle permettant un accès Bluetooth ajoutant l’accès à la fonction GSM (attention cependant à la compatibilité des appareils bluetooth).
  • L’autonomie annoncée par PROTEOR est de 8 à 12 heures.

Le TELO

(http://www.handicat.com/at-num-28033.html)

TéloLe TELO est le petit frère du KEO. Il reprend toutes les caractéristiques de son aîné, en ajoutant quelques fonctionnalités supplémentaires, dont voici la liste :

  • Changement majeur et visible au premier coup d’œil, l’écran est désormais en couleur ! Il est capable d’afficher de 4 à 100 cases par page. De nombreux choix de personnalisation sont accessibles : choix du pictogramme pour chaque fonction, choix des couleurs, possibilité d’ajouter du texte et de changer les pictogrammes par des photos personnelles.
  • Deuxième grande nouveauté, l’ajout d’une fonction GSM avec un port de carte SIM intégré. Il est donc désormais possible de téléphoner et d’envoyer des SMS. Le TELO dispose d’un microphone intégré, mais il est possible de brancher un micro externe pour plus d’intimité. De plus, lors d’un appel, la personne peut envoyer un message pré-enregistré qui sera lu au destinataire par une voix de synthèse (utile pour les personnes ayant des troubles du langage)
  • Il peut se connecter à internet via un ordinateur.
  • Notons que le TELO est fourni avec une station d’accueil, dont l’avantage principal est de pouvoir brancher les différents éléments sur celle-ci et non sur le TELO directement, et donc de pouvoir protéger au maximum les différents points d’entrée.
  • La possibilité de pouvoir configurer le TELO sur ordinateur via un logiciel.
  • Une option guide-doigt de 9 ou 20 cases est disponible comme pour le KEO.
  • Il existe un mode avion que l’on peut activer facilement afin d’économiser de la batterie.
  • Parlons-en justement, l’autonomie du TELO est annoncée entre 6 et 12 heures. Cette différence est due au type d’utilisation : en exploitant l’appareil toute la journée, avec la fonction téléphone ou le pilotage PC la batterie se consomme évidemment plus vite.
  • Côté connectique on retrouve deux entrées contacteurs, une entrée microphone externe et un port pour connexion filaire pour fauteuil roulant.
  • On peut également noter deux fonctions qui seront disponibles courant 2016 : la recharge USB par le fauteuil roulant, ainsi que l’ajout de la reconnaissance et du contrôle vocal. Un bémol cependant sur cette dernière fonction, qui ne permet pas de changer de page. Il faut en effet se trouver sur la page que l’on souhaite contrôler pour que la commande vocale soit efficace.
  • Ses dimensions : 16,2 x 9,7 x 3,6 cm pour 420g, plus grand, plus fin et plus léger que le KEO.

La Tobii I Series

(http://www.handicat.com/at-num-29784.html)

Pour un descriptif complet du modèle Tobii I Series, nous vous invitons à suivre ce lien : http://www.hacavie.com/aides-techniques/articles/14495/

Une information particulière concernant PROTEOR cependant, il leur est possible de concevoir un support d’aide électronique sur mesure. Pour cela il suffit de leur envoyer :

  • La marque et le modèle de votre fauteuil roulant
  • La marque et le modèle de l’appareil que vous souhaitez installer
  • Le côté de l’installation (droite ou gauche)
  • Le type de réglages (vis ou poignées manuelles)
  • Éventuellement, des exigences particulières
  • de positionnement
  • (Au moins) 7 photos de votre fauteuil roulant :

– Vue de face
– Vue de 3/4
– Vue de profil
– Vue du dessous
– Vue de derrière
– Vue détaillée de profil pour la fixation
– Et enfin une photo avec la position souhaitée de l’appareil

 

Tobii-i-series

L’avantage majeur de la Tobii I Series est le contrôle oculaire, qui ouvre le contrôle d’environnement à toute personne dénuée de toute capacité motrice (hormis oculaire évidemment) ou avec une fonction motrice perturbée de mouvements anarchiques. La mise en route et le mode veille sont accessibles également par la commande oculaire, ce qui offre une grande indépendance pour les utilisateurs. Rappelons tout de même que la Tobii I-Series est également un outil majeur d’aide à la communication, avec saisie de texte par commande oculaire, création de tableaux de communication, haut-parleurs puissants et voix de synthèse fluide.

Ses dimensions :

  • 30,7 x 27,4 x 10,5 / 2,4 cm pour le modèle 12 pouces
  • 36.9 x 32.6 x 11.2 / 2.5 cm pour le modèle 15 pouces

Le BJ Control +BJ control +

(http://www.handicat.com/at-num-29135.html)

La particularité de cet appareil réside dans le fait qu’il passe par un intermédiaire : votre ordinateur, tablette ou même votre téléphone ! Le BJ Control + a l’avantage d’émettre des ondes infra-rouges mais également un signal radio, pour contrôler des éléments dans les pièces voisines.

 

Conclusion

Nous venons de vous présenter ce qui aura le plus retenu notre attention lors de cette journée, il était impossible de tout vous retranscrire dans un article. Il est important de préciser également que PROTEOR dispose d’une assistance technique gratuite et qu’il leur est notamment possible d’intervenir à distance sur les matériels connectés à internet. Pour plus d’informations telles que les prix, nous vous invitons à vous rendre sur le site de PROTEOR – Aides électroniques : http://aides.electroniques.proteor.fr/

Sources :