Fauteuil roulant électrique verticalisateur C3 fabriqué par LEVO importé par CREE

Le fauteuil roulant verticalisateur C3 est innovant de part ses facilités de réglages.

Essai réalisé le 24/02/2009

Garantie : 2 ans, 1 an sur moteurs et batteries, hors pièces d’usure.

Pièces détachées et SAV : assuré par le réseau de distributeurs de CREE.

Modalités des essais : contacter un distributeur.

Conditions d’essais à Hacavie : extérieur.

La fiche produit sur handicat

la fiche du fabricant LEVO sur handicat

la fiche de l’importateur CREE sur handicat

la documentation commerciale sur handicat

Tarifs 2009 :

17556,31 euros TTC remboursés 5187,48 euros par la sécurité sociale sur prescription médicale.

Utilisation

Manipulation

Ce fauteuil est une fauteuil doté de 6 roues. Les 2 roues avant et les roues centrales sont motrices. Les 2 roues avant sont indépendantes l’une de l’autre et chacune montées sur amortisseur.

Les 2 roues arrière sont dépendantes l’une de l’autre car montées sur un palonnier.

Quand le fauteuil est à l’arrêt ou en mouvement, il repose sur les roues centrales et les roues arrière. Quand il se verticalise, il repose sur les roues arrière et les roues avant.

Les batteries ont une capacité de 55 Ah en standard. Les moteurs ont une puissance de 350 W.

Le fabricant considère que le C3 a une autonomie de 25 km (paramètre variable en fonction de l’utilisation du fauteuil et des vérins), qu’il franchit des pentes jusqu’à 10° et des trottoirs de 10 cm en position assise. Le franchissement de bordures est plus facile de biais que de face, le mouvement est ainsi mieux réparti au niveau des 6 roues. Il y a moins de secousses. Ce sont les roues avant motrices qui épousent la forme de la marche.

Le C3 roule à une vitesse maximale de 10 km/h. Une vitesse inférieure peut bien évidemment être programmée.

Le manipulateur peut être placé à droite ou à gauche au choix lors de la commande. Il n’est pas escamotable de série. Il peut être décalé vers l’intérieur ou vers l’extérieur pour faciliter sa manipulation.

Le C3 supporte un poids de 140 kg. Il pèse 180 kg en taille moyenne.

De série, le fauteuil a la configuration suivante : verticalisation électrique assis-debout, la fonction « rouler en position verticale » avec vitesse bridée, repose-jambes électriques non indépendants, appui-tête, dossier ergonomique V-Track, ceinture de buste.

Les largeurs d’assise disponibles sont les suivantes : 32, 36, 40, 44, 48 et 52 cm. Si la personne a besoin d’une autre largeur d’assise quelques années après, il est possible de ne commander que la plaque d’assise et de la fixer sur le châssis. C’est le même châssis (même taille) qui équipe toutes les largeurs d’assise citées.

La hauteur d’assise à l’avant est de 46 cm.

La profondeur d’assise est réglable de 35 cm à 63 cm tous les 2 cm. C’est la plaque qui s’agrandit par coulissement. La modification s’effectue avec outils mais elle est facile à réaliser.

Le dossier a une hauteur de 40 ou 60 cm au choix. Il s’agit d’un dossier de type V-Track fabriqué par Performance Health Products Ltd. Cette gamme est importée par CREE en France.

Les accoudoirs sont réglables en largeur, en hauteur de 15 à 36 cm et sont escamotables.

L’inclinaison électrique des repose-pieds est simultanée : la potence repose-pieds est monobloc. L’inclinaison indépendante des repose-jambes n’est pas possible. Les palettes repose-pieds sont escamotables sur le côté et vers l’arrière, ce qui est pratique pour la mise en station debout.

Les palettes repose-pieds sont indépendamment réglables en hauteur de 30 à 50 cm tous les 1 cm (mesure prise à partir de l’assise) donc pour une longueur de jambes comprise entre 24 et 44 cm (le coussin d’assise a une hauteur de 6 cm). Les palettes repose-pieds ont une profondeur de 27 cm.

La largeur hors-tout est de 63 cm jusqu’à l’assise d’une largeur de 48 cm, elle est de 68 cm pour l’assise d’une largeur de 52 cm. La longueur hors-tout est de 105 cm avec les repose-pieds. La hauteur totale est de 104,5 cm.

Les réglages sont rapides à réaliser y compris pour la verticalisation. Sur le châssis, des molettes oranges et grises indiquent les réglages qui peuvent être facilement effectués.

En phase de verticalisation, une compensation s’effectue au niveau du dossier pour éviter l’effet de cisaillement. Au niveau des genoux, une pièce permet également de compenser le mouvement : cette pièce située derrière la potence des repose-pieds effectue un mouvement de rotation couplé à un mouvement vers le haut. La verticalisation s’effectue progressivement de la position assise à la position debout.

En position assise, le fauteuil repose sur les roues centrales et les roues arrière. Les roues avant ne sont pas en contact avec le sol. En phase de verticalisation, les roues avant prennent progressivement appui sur le sol, alors que les roues centrales se relèvent.

Si l’option bascule d’assise est choisie, la vitesse est bridée à partir d’un certain angle d’inclinaison. On peut utiliser la bascule d’assise en phase de verticalisation pour passer par une position intermédiaire semi-allongée. Il n’est en revanche pas possible de mémoriser un profil combiné d’inclinaison d’assise et de verticalisation. C’est la personne qui doit effectuer elle-même la combinaison au joystick.

La fonction assis-couché-debout n’est pas disponible.

Le châssis est au choix sans supplément de couleur rouge, jaune, bleue ou noire.

Le revêtement de l’assise et du dossier est en tissu noir.

Montage / Démontage / Pliage

Ce fauteuil est à châssis fixe. Pas de possibilité de démontage, il est nécessaire de disposer d’un véhicule aménagé.

Capacités nécessaires à la manipulation

Capacités nécessaires pour la conduite d’un fauteuil électrique au joystick. De série, le fauteuil n’est pas équipé d’une électronique évolutive. Si l’électronique R-Net est choisie en option, l’ajout de commande spéciale et d’un contrôle d’environnement est possible.
Critères de choix

Avantages

  • Le C3 a une facilité et une rapidité de réglages importantes.
  • La fiche de mesures est très lisible, facilement compréhensible.
  • Les vérins électriques sont silencieux.

Inconvénients

  • Quand la bascule d’assise est activée vers l’arrière, il devrait y avoir un cache à l’avant sous l’assise pour cacher le mécanisme et les câbles.
  • En vitesse importante (extérieur), le fauteuil devrait rouler sur les roues centrales et arrière. Or il bascule vers l’avant. Cela semble juste être une question de réglages d’une pièce qui sera modifiée très vite.
  • Il n’y a pas de lift.
  • La prise en charge par la sécurité sociale n’est pas intégrale : le prix de base s’élève à 17556,31 euros TTC pour un remboursement de 5187,48 euros.

Quelles sont les options ou les fabrications spéciales pour le produit ?

  • Escamotage du boîtier de commande
  • Protection (avant) du joystick
  • Différents types de commande pour le joystick (différentes formes)
  • Rétroviseur
  • Bascule d’assise de 0 à 35°
  • Cale-genoux réglable en largeur et en hauteur
  • Palettes repose-pieds d’une profondeur de 20 cm
  • Plaque de repose-pieds : dotée de sangles, elle permet de mieux maintenir le pied sur le repose -pieds.
  • Autres couleurs de châssis (parmi les 200 codes RAL)
  • Roues motrices à profil V pour une utilisation intérieure ou à crampons pour une utilisation extérieure
  • Tablette escamotable latéralement
  • Barre de maintien antérieure (pour rassurer la personne en phase de verticalisation)
  • Protège-vêtements amovibles
  • Cale-cuisses (viennent se fixer au niveau de la plaque d’assise, latéralement)
  • Kit éclairage (phares et clignotants) : il est monté sur flexible ce qui limite la casse…
  • Electronique R-Net de Penny and Giles : possibilité d’utiliser l’émulation de souris, une commande au menton, un mini-joystick, une commande par contacteurs, une commande au souffle… et d’utiliser un contrôle d’environnement. Cette électronique peut contenir jusqu’à 8 profils de conduite indépendants les uns des autres. Il est possible de programmer une fin de course de vérins ainsi que de déterminer une durée de verticalisation.
  • Emulation de souris, fonction bluetooth : elle est paramètrable. Les fonctions du click de la souris peuvent être commandées à partir du joystick ou des boutons de commande du manipulateur. Une configuration est nécessaire avant d’accéder à l’ordinateur.
  • Batteries de capacité 72 Ah (l’autonomie est alors amenée à 35 km/h)
  • Logiciel pour vérifier les exercices de verticalisation par l’utilisateur ou le thérapeute.

Cécile QUANTIN, Ergothérapeute