Nicolas Brimeux, Interview après le Festival "off" d’Avigon …

Nicolas Brimeux est un comédien de la région Nord. Passionné de théâtre, il consacre sa vie et son temps à sa passion. Nicolas Brimeux est tétraplégique et se déplace en fauteuil. Nicolas fait partie du Théâtre du Globe et a joué dans de nombreux spectacles, les deux derniers ayant été présentés au festival «off» d’Avignon.

Nicolas Brimeux lors du festival d'Avignon

Interview de Nicolas Brimeux par Claude GHESQUIERE -membre du comité de rédaction-

CG : Nicolas, après avoir joué Les deux tibias de Daniel Keene et Le baillon de Eric Emmanuel Schmidt à Avignon en 2005, tu as «récidivé» cette année avec la dernière création du Théâtre du Globe Premier Amour de Samuel Becket…

NB : Oui, Premier Amour a été créé en mars 2006 à Villeneuve d’Asq, à la Ferme d’en Haut, puis repris à la Ferme Dupire au mois de mai. Le Théâtre du Globe l’a présenté en Avignon dans le festival «off», ce qui nous a demandé beaucoup d’efforts, et qui nous a apporté la plus belle récompense : la reconnaissance du public, tant à Avignon que dans le Nord.

CG : Ce spectacle sera-t-il encore représenté ?

NB : Deux représentations sont prévues à l’Hospice d’Havré à Tourcoing, les 2 et 3 février 2007 à 20 h 30 ; nous espérons intégrer le Festival Becket qui se déroule à Paris, d’octobre 2006 à juin 2007, à l’occasion du centenaire de sa naissance.

CG : Le Théâtre du Globe est une association composée de bénévoles groupés autour de tes projets ?

NB : A l’origine, l’objectif de l’association est de faire du théâtre contre l’exclusion : la promotion et l’accompagnement de mes projets est une démarche qui s’est progressivement installée…

CG : On peut aisément faire l’amalgame entre les deux objectifs… comment te positionnes-tu dans cette approche ?

NB : Je souhaite renforcer le lien entre le spectateur valide et le spectateur handicapé, faire en sorte qu’il existe un carrefour d’échange culturel unissant les professionnels et les amateurs, les valides et les handicapés.

CG : L’avenir se dessine-t-il pour toi à travers le statut de professionnel ?

NB : C’est un de mes objectifs, mais qui demande une réflexion importante avant de passer le pas, particulièrement au sein du Théâtre du Globe ; quitter le statut d’amateur est une chose, accompagner et soutenir un professionnel demande des investissements, une organisation et des objectifs qu’il convient d’évaluer et de mettre en place.

CG : Aujourd’hui, quel est l’ordre du jour ?

NB : Je prépare un master de théâtre, en 5ème année à la faculté de Lille III, département Arts et Culture ; ce département est un pôle de création artistique où l’enseignement est très exigeant : le travail effectué avec Vincent Goethals – entre autres – est particulièrement enrichissant, même si cela a été et sera encore très éprouvant.

CG : As-tu un nouveau spectacle en cours de création ?

NB : Après la reprise de Premier Amour, nous présenterons une nouvelle création les 27, 28 et 29 mars 2007 : Le fait d’habiter Bagnolet, une oeuvre de Vincent Delerme, qui est un dialogue drôle et tendre entre deux jeunes personnes. Ce spectacle est co-produit par la Compagnie vendéenne La Folie de l’Ange ; Angeline Brochaire y est comédienne et sera ma partenaire ; notre travail sur le texte est déjà commencé.

Une tournée est prévue en Vendée au mois de novembre 2007.

Entretien de Claude GHESQUIERE – Membre du Comité de Rédaction - avec Nicolas BRIMEUX – Octobre/Décembre 2006

A lire : L’article sur le Festival 2006 d’Avignon réalise par notre partenaire yanous

Nicolas Brimeux lors du Festival d'Avignon

Photo de Festival off d’Avignon tiré de yanous.com

A propos de Hacavie