Association Les mirauds Volants

Piloter un avion, un planeur ou un ULM, même lorsqu’on est aveugle ou malvoyant profond ! Un rêve fou, inaccessible !

Mirauds volants4

Pourtant, depuis quinze ans déjà, l’Association Européenne des Pilotes Handicapés Visuels (plus connue sous le nom des « MIRAUDS VOLANTS ») nous permet d’accéder au pilotage monitoré des avions, planeurs, ULM… et, en règle générale, à celui de tout aéronef dans les meilleures conditions matérielles et de sécurité. A ce jour, même 17 ans après sa création, cette association est encore la seule au monde à proposer une telle activité.

Depuis notre naissance, le 4 février 1999, nous n’avons cessé d’accumuler les stages (68 organisés à ce jour, pour 1200 journées/stagiaire), les heures de vol et les intégrations de pilotes handicapés de la vue. 167 membres actifs ont cotisé à l’AEPHV – Association Européenne des Pilotes Handicapés Visuels – jusqu’à aujourd’hui, et 8 d’entre eux évoluent actuellement en aéro-club et/ou en club vélivole de façon régulière.

Si on poursuit ce tour d’horizon, « LES MIRAUDS VOLANTS » ont également accompli plus de 2215 heures de vol depuis la création de l’association.

Mais l’analyse de nos effectifs nous révèle une autre donnée. En effet, selon les chiffres de la Fédération Française Aéronautique, le pourcentage de la population féminine dans le monde de l’air tourne autour de 7%. Or, chez les « MIRAUDS VOLANTS » nous pouvons nous enorgueillir d’une moyenne féminine de 24%.

Mais malgré tous ces chiffres et avant de poursuivre, je vous dois une réponse à la question tout à fait légitime qui vous brûle les lèvres : « on m’avait pourtant toujours dit que, pour piloter, il fallait avoir une vision parfaite. Alors, piloter lorsqu’on est aveugle ou amblyope profond, comment est-ce possible » ?

À ceci, je répondrai qu’avec de la passion et un peu de détermination, on arrive à tout (ou presque)… Ne dit-on pas que la foi déplace les montagnes ?

C’est simplement là qu’il a fallu être inventif. Tout d’abord, je vous dois une vérité sans laquelle tout ne serait que mensonge : c’est que nous ne sommes jamais seuls aux commandes. En effet, si le ciel peut apparaître comme un grand espace de liberté, on y est rarement tout seul et, même avec beaucoup de douceur, chacun sait comment se termine un bisou entre deux avions… Et pourtant, c’est bien nous qui tenons les commandes !

Au tout début de notre pratique, nous avons donc mis au point, avec nos instructeurs de vol, une méthode de transmission des informations de vol et de navigation « à la voix ». Nous avons codifié et hiérarchisé celles-ci, de manière à ce que notre compagnon puisse nous les transmettre avec un maximum de rapidité et de précision, tout en nous laissant la plus grande liberté possible concernant les décisions à prendre. Et puis, un jour, un merveilleux groupe d’ingénieurs de chez THALES a conçu pour nous le dispositif SOUNDFLYER : véritable tableau de bord sonore et vocal. Ce dispositif électronique et informatique nous transmet désormais, directement dans notre casque de pilote, l’essentiel des informations de vol et de navigation. Ainsi, sans bénéficier d’une autonomie totale, nous sommes désormais en possession des principaux paramètres qui nous permettent de décider en l’air et de mener à bien nos vols.

Mirauds volants

Actuellement, notre activité peut se décomposer en 5 pôles ou domaines :

  • L’organisation de stages permettant à des personnes handicapées de la vue, aveugles ou mal voyantes, de s’initier ou de se perfectionner au pilotage monitoré des avions, planeurs, ULM et de tout autre aéronef leur étant accessible.
  • L’aide à l’intégration des personnes handicapées de la vue en aéro-club, club vélivole ou d’ULM ou dans toute autre association à but aéronautique.
  • L’accès des personnes aveugles ou mal voyantes à la culture aéronautique par l’organisation de visites adaptées dans les lieux susceptibles d’intéresser nos adhérents, et par l’animation d’une bibliothèque de prêt concernant les divers domaines aéronautiques et proposant des ouvrages adaptés, accessibles aux divers degrés du handicap visuel.
  • L’organisation de stages de découverte du milieu aéronautique ou de toute autre manifestation visant à promouvoir nos activités auprès des publics concernés.
  • L’adaptation et la transcription en caractères agrandis, Braille, dessins en relief, supports audio, supports informatiques, des documents pédagogiques, techniques et cartographiques permettant aux membres de notre association d’accéder aux connaissances théoriques qui leur sont nécessaires. Dans cet esprit, va très prochainement débuter la première formation au brevet théorique de pilote privé, pour personnes handicapées visuelles, avec le concours de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et de l’Institut Aéronautique Jean MERMOZ. Ainsi, dès décembre 2016, la première promotion de pilotes aveugles titulaires de ce brevet théorique verra le jour ; 12 d’entre nous y sommes déjà inscrits.

Comme évoqué plus haut, depuis le mois de juillet 2004, notre association a mis en service, lors de la formation de ses pilotes, le système SOUNDFLYER : dispositif sonore et vocal de conduite de vol pour personnes handicapées de la vue. Ce système se décline en deux versions :

  • Il équipe nos pilotes de façon autonome, pour tous les types d’aéronef sur lesquels ils sont susceptibles d’évoluer : avions, planeurs, ULM.
  • Il existe aussi sous la forme d’un simulateur de vol sonore et vocal, destiné à notre entraînement avant, mais aussi après les vols.

Depuis le début de l’année 2015, une version 2 de ce dispositif est à l’étude avec la société SyNext, de Saint-Rémy de Provence, et un prototype de cette version 2 devrait voir le jour dans les semaines qui viennent. Plus légère, plus compacte mais plus performante que la version actuellement en usage, cette évolution devrait rajouter de nombreux paramètres et fonctions à ceux dont nous disposons déjà.

Alors, s’il est prématuré de rêver qu’un jour, nous serons peut-être seuls aux commandes de petits monomoteurs de tourisme, nous mesurons souvent avec un certain vertige le chemin parcouru en à peine un peu plus de quinze ans. Tout reste donc possible pour les pilotes aveugles ou malvoyants !

Pour d’avantage d’informations à propos des activités que nous proposons, pour lire les témoignages de celles et ceux d’entre nous qui volons et voyageons par la voie des airs, pour visionner notre film… rendez-vous sur notre site internet :

www.mirauds-volants.com

Il est parfaitement adapté à une consultation confortable par les personnes aveugles ou malvoyantes.

Le président-fondateur, Patrice RADIGUET