Les cliniques de demain

Dans sa future clinique Croix du Sud à Toulouse, le groupe suédois Capio adopte des espaces de soins inspirés des salons VIP des aéroports pour raccourcir les temps d’hospitalisation, fluidifier et rentabiliser les parcours de soins.

Le groupe suédois de soins privés Capio a investi 110 millions d’euros dans un établissement flambant neuf de 33 000 m² destiné à accueillir 85 000 patients par an et une maison médicale  de 11 000 m² qui soignera 4 000 patients par jour dans l’agglomération toulousaine.

Cet établissement regroupera deux cliniques existantes du centre ville, la Polyclinique du Parc et Saint Jean Languedoc.

Adepte de la récupération rapide après chirurgie (RRAC), le groupe Capio s’est fixé l’objectif de 70 % de prise en charge en ambulatoire la première année. Pour y parvenir, il teste en ce moment les cocoon’s care, de nouveaux dispositifs amenés à remplacer les traditionnels box et les chambres d’hospitalisation.

Inspirés des salons VIP qui ont fleuri dans les grands aéroports internationaux les cocoon’s care sont des espaces totalement mobiles de  5 m² équipés de cloisons amovibles.

téléchargement (2)

« Cette nouvelle prise en charge sera proposée systématiquement à tous patients programmer pour rester plus de quatre heures à la clinique. Cela va considérablement améliorer le flux de soins et simplifier notre façon de travailler, décrit le Dr Ambroise Saclin, chirurgien urologue à l’actuelle clinique Saint Jean Languedoc . Actuellement, nous devons terminer toutes nos opérations avant d’aller voir un patient. Désormais nous pourrons le faire entre deux intervention puisque les cocoon’ s care sont situé à quelques mètres des blocs mais il garantissent l’intimité . »

A la sortie de la salle de réveil, les patients arrivent dans les cocoon’s care sur leur lit brancard, qui se redresse progressivement en fauteuil. Ils se remettent alors petit à petit selon un protocole normé et surveillé par les anesthésistes.

Grâce à ce dispositif, le groupe Capio compte raccourcir les temps d’hospitalisation et optimiser le coût de ses prises en charge. « Chaque cocoon’s care coûte 7 000 euros soit deux fois moins cher qu’un box classique et permet de gagner 30 % de surface » 

Source : Le Quotidien du Médecin – 25 janvier 2018 – N° 9634