Un système de contrôle basé sur la respiration

Un dispositif unique basé sur l’inspiration et l’expiration par le nez, pourrait permettre dans un avenir proche à de nombreuses personnes handicapées de contrôler leur fauteuil roulant électrique ou de communiquer avec leurs proches.

Développé dans l’Institut Weizmann, le nouveau système identifie les changements de pression d’air dans les narines et traduit ces derniers en signaux électriques.

L’appareil a été testé sur des volontaires atteints ou non de tétraplégie, et les résultats semblent avoir montré une utilisation rapide à  maîtriser (il a été possible pour les utilisateurs de naviguer avec leur fauteuil sur un chemin complexe et d’utiliser un jeu vidéo dans de bonnes conditions).

Le professeur Sobel nous explique «Les tests les plus parlants réalisés l’ont été avec les patients Locked-in-Syndrome. Ce sont des gens avec des fonctions cognitives intactes qui sont complètement paralysés. Avec le nouveau système, ils ont pu communiquer avec des membres de leur famille et même amorcer une communication avec l’extérieur. Certains ont écrit des messages poignants à leurs proches, partageant avec eux, pour la première fois depuis fort longtemps leurs pensées et leurs sentiments.

De plus, la respiration est une habileté motrice précise qui est contrôlée, en partie, par le voile du palai et les chercheurs du Weizmann Institute tendent à prouver que celui-ci resterait détectable même dans les cas les plus sévères de paralysie générale.

Pour tester leur théorie, les chercheurs ont créé un appareil avec un capteur qui se fixe à l’ouverture d’une narine et mesure les changements de pression atmosphérique (Pour les patients sous respirateur, l’équipe a développé une version passive de l’appareil, qui détourne l’air aux narines du patient). Environ 75 pour cent des sujets sous respirateurs ont été en mesure de contrôler leurs mouvements pour faire fonctionner le dispositif.

En plus de la communication, l’appareil peut fonctionner comme une système de direction pour fauteuils roulants. Après 15 minutes de pratique, une personne paralysée du cou jusqu’aux pieds réussit à naviguer dans un fauteuil roulant sur un chemin complexe et presque aussi adroitement que n’importe qui d’autres.

A propos de Hacavie

Pour toutes demandes d'informations, de conseils, d'aménagements ou autres, utiliser la page de contact et non les commentaires : Contact & Assistance