Rééducation précoce pour le petit enfant ?

Pour un enfant qui naît avec une agénésie au niveau du membre supérieur, des avancées sont toujours en cours et s’affinent .

Nous sommes au cœur d’une époque passionnante  car elle  fait confiance au nourrisson, à l’enfant et ainsi la rééducation peut commence dès les premières semaines.

Partant de là , c’est-à-dire de lui, le bébé , de ses capacités en lien avec ses parents, on le guide à utiliser son bras amputé s’il est mis de coté et parallèlement ,si cela est nécessaire, on lui apprend à contrôler la petite prothèse qui lui est proposée et ceci lorsqu’il a quelques semaines

Le bébé à sa naissance est géré par des réflexes et nous nous servons  de cette période pour installer sa première prothèse et intégrer au niveau de son cerveau les premiers gestes

Nous pouvons ainsi rendre actif le bras amputé dans le schéma de l’enfant avec ou sans prothèse

Très tôt en captant son regard nous glissons des supports à ses gestes qui sont les embryons de toutes ses manipulations futures

Actuellement au centre Marc Sautelet nous pratiquons cette démarche précoce guidés et encouragés par les médecins de médecine physique et de rééducation fonctionnelle à la pointe

dans ce domaine  et les résultats   sont tout à fait probants

De même si il y a le projet d’installer la prothèse de main  myoélectrique c’est-à-dire

Active et que le contexte est favorable,  nous lançons les pistes  de rééducation  pour une sensibilisation vers dix huit mois  afin de la maîtriser des que possible et avoir une réelle prise en charge  entre deux et trois ans

Cette adaptation et cette rééducation précoce de la prothèse myoélectrique  pour les petits enfants agénésiques est une condition sine qua non à la réussite de la bonne utilisation de cette prothèse

Le travail en ergothérapie est une chance et nécessaire car il va guider l’enfant pour la bonne intégration de celle-ci dans son schéma corporel, dans son schéma de gestes et de coordinations

Donner la plus belle prothèse  qui existe quelque soit l’age  n’est pas suffisante si il n’y a pas  une prise en charge globale autour de l’enfant relié à sa famille,à son milieu de vie , à l’école …..

Cette façon de faire permettra à l’enfant de la faire sienne

Cette rééducation s’intègre dans l’apprentissage de toutes les acquisitions de l’enfant au cours

de son développement et avec ou sans prothèse ,cette rééducation permettra de le conforter

dans ses capacités à être et devenir un adulte debout, solide pouvant acquérir un métier ,

faire du sport, de la musique et  pouvant dire  «  j’aime la vie »

Sylvie JEANSON

Ergothérapeute