Les chiens écouteurs

Histoire

Nous connaissions les chiens guides d’aveugles mais saviez-vous qu’il existait des chiens écouteurs à destination des personnes sourdes ou malentendantes. Depuis 1990 aux Etats-Unis, ces chiens écouteurs (qui existent depuis une quarantaine d’années) ont accès à tout lieu où le public est acccepté et peuvent vivre dans des logements (ou visiter ceux-ci) qui n’acceptent pas d’animaux domestiques.

Dans certains états, des lois prévoient des amendes ou des sanctions pénales pour interférer avec ou refuser l’accès à ces chiens écouteurs. Afin de les reconnaître, ces chiens portent une laisse et un collier orange vif, ils peuvent porter également une cape souvent de couleur orange. Légalement, ils ne sont pas tenus de porter un élément identitaire. Au Royaume-Uni, les chiens écouteurs portent le logo de l’organisme de bienfaisance qui les forme et les subventionne. 

En Australie, la formation des chiens écouteurs est assurée par l’association internationale des Lions Club de l’Australie. Ils portent une laisse, un collier orange vif et un harnais pour les identifier et disposent d’une carte d’identification. Ils peuvent accéder avec leur maître aux lieux ouverts au public. Les chiens cités ci-dessous peuvent être sélectionnés pour devenir des chiens écouteurs : les labradors, les goldens retrievers, les bergers allemands, les dobermans pinshcer, les rottweilers et les colleys.

En France, une seule structure chiens écouteurs existe depuis mai 2010, il s’agit de l’association « Les Chiens du Silence » basée en Midi-Pyrénées qui ne forme que des bergers australiens. Son but est d’éduquer et de remettre gratuitement des chiens-guides écouteurs aux personnes sourdes ou malentendantes dans le but de les alerter des sons dans leur quotidien et de leur apporter confiance en soi et indépendance. Ils deviennent alors les oreilles de leurs maîtres. Cette association basée à Escondeaux possède un chenil de 300 m² couvert et un parc de jeux de 300m². 

Le choix de la race

Le berger australien, race de chiens de troupeaux, possède toutes les qualités pour être un excellent chien-guide :

  • son sens de l’observation de l’environnement lui permet d’optimiser les sons à l’intérieur et à l’extérieur l’autorisant ainsi à prendre rapidement une décision,
  • son agilité, sa docilité et surtout sa grande énergie sont des éléments essentiels pour détecter tous les bruits du quotidien.

Le déroulement de l’éducation

Les chiots sont sélectionnés à l’âge de 2 mois en élevage puis remis en famille d’accueil pendant 16 mois. A 18 mois, ils arrivent à l’association pour être formés durant 6 mois où ils apprennent les ordres vocaux et gestuels (Langue des Signes Française) et sont confrontés au plus grand nombre de situations possibles.

Comment et qui peut bénéficier d’un chien-guide écouteur ?

Les chiens-guides sont offerts seulement aux personnes sourdes ou malentendantes qui souhaitent accroître leur autonomie.

Les demandeurs doivent :

  • être âgé(e)s d’au moin 18 ans ou être émancipé(es),
  • être en mesure d’entretenir et de prodiguer des soins à un chien,
  • posséder une carte d’invalidité,
  • adhérer à l’association et être à jour de sa cotisation.

Les dossiers pour une demande de chien écouteur sont disponibles auprès de l’association par mail à l’adresse suivante : leschiensdusilence.ecouteur@gmail.com. Sous certaines conditions, les personnes ayant déjà un chien et qui désirent qu’il devienne un chien éduqué écouteur, l’association peut le former, sous certaines conditions. L’association compte sur les dons car la formation des chiens coûte environ 10 500 € par chien.

Ce que l’on apprend aux chiens-écouteurs

  • 30 ordres en LSF (Langue des Signes Française),
  • Le contact physique avec son maître lorsqu’il entend un son spécifique ou inhabituel,
  • Diriger son maître vers la source du bruit,
  • Réagir à tous les sons du quotidien.

A la fin de la formation, les chiens obtiennent un certificat et peuvent porter un gilet bleu sur lequel est inscrit «chien d’assistance» et sont capables d’indiquer : 

A l’intérieur

  • la sonnerie du réveil ou du téléphone,
  • qu’un enfant appelle «Maman ou Papa»,
  • le pleure d’un enfant,
  • la sonnerie d’une porte d’entrée ou d’un interphone,
  • la sonnerie d’un minuteur,
  • le sifflement d’une cocotte-minute,
  • tous sons d’une maison …

A l’extérieur

  • qu’une personne nous interpelle dans la rue,
  • un vélo, une moto venant de l’arrière,
  • le tram,
  • une voiture arrivant de l’arrière,
  • l’arrivée d’un skateboard.

En voiture

  • une sirène de pompiers, police et ambulance,
  • un klaxon d’une autre voiture… tous bruits pouvant indiquer un danger.

Ils deviennent alors le lien entre la vie extérieure et le monde de silence de leur futur maître (adulte en activité, parents isolés ou retraités).

Contact

46 Rue des Pyrénées
65140 ESCONDEAUX
05 62 44 85 58
Facebook : les chiens du silence
www.leschiensdusilence.sitew.com

Source : www.leschiensdusilence.sitew.com