L'ergo au centre de Rééducation Fonctionnelle Jacques CALVE

Antenne d »Hacavie depuis notre création, Réadapt »Service a évolué depuis la première rédaction d »un article diffusé dans la Lettre d »Hacavie numéro 2 d »octobre 1990. Tour d »horizon….

L’ergothérapie est une profession paramédicale inscrite au livre V du code de la santé publique
L’ergothérapeute est un rééducateur parmi les autres, avec des compétences «propres» et partagées.
Les ergothérapeutes «peuvent contribuer aux traitements des déficiences, des dysfonctionnements, des incapacités ou des handicaps de nature somatique, psychique ou intellectuelle, en vue de solliciter, en situation d’activité et de travail, les fonctions déficitaires et résiduelles d’adaptation fonctionnelle et relationnelle des personnes traitées, pour leur permettre de maintenir, de récupérer ou d’acquérir une autonomie individuelle, sociale ou professionnelle.»

Dans les années 70, l’ergothérapie trouve toute sa dimension en agissant sur le contexte environnemental et social de la personne (notion de facteur de santé).
Aujourd’hui, la profession connaît un essor important lié à divers facteurs

L’ensemble des interventions des ergothérapeutes du CRRF Calvé est guidé par une vision centrée sur la personne hospitalisée, selon laquelle «c’est à travers ses activités que l’être humain crée, se lance dans des défis, croit, change et évolue» (A. Etienne).
Le service d’ergothérapie met l’accent sur le professionnalisme et l’utilisation maximale des compétences et des connaissances de ses membres.
Les ergothérapeutes travaillent en interdisciplinarité avec les autres professionnels de la santé du centre, des réseaux et des filières constitués (départementaux, régionaux, nationaux), ils s’engagent dans divers projets de recherche.
L’équipe est composée de 18 ergothérapeutes issus d’instituts de formation en France mais aussi en Belgique. Cette diversité de culture est une richesse dynamisante.

Les ergothérapeutes élaborent et coordonnent sur prescription médicale les programmes d’activités pour les personnes atteintes d’incapacité physique ou cognitive, permanente ou temporaire, afin d’améliorer leurs capacités de fonctionnement dans leur milieu de vie. Outre les problématiques neuro-musculo-squelettiques, génétiques et post traumatiques, ils participent à la conception et l’adaptation d’aides techniques et /ou d’orthèses.

En préalable à toute prise en charge, les ergothérapeutes réalisent une évaluation globale et individualisée des besoins de la personne (Bilan ostéo-articulaire, neurologique, musculaire, trophique, fonctionnel, d’autonomie ou d’évaluation des difficultés relationnelles) qui débouche sur un plan d’intervention ergothérapique personnalisé. Une mesure informatisée des pressions de l’assise est réalisée en cas de risques trophiques.

Les interventions se définissent selon la règle des 2 R 1 : Rééducation- Réadaptation Recherche

LA REEDUCATION :
Au sein de l’équipe pluridisciplinaire et avec le patient, l’ergothérapeute s »attache à travailler sur trois facteurs en privilégiant la précocité de son intervention dès l’arrivée au centre :
Sur le plan physique
Sur le plan psychologique
Sur le retentissement socio-économique (lié à l’emploi), au logement (adaptation-déménagement) et aux relations socio-familiales
Le propre des thérapeutiques fonctionnelles, c’est de guérir la fonction par l’exercice même de la fonction : Contrôler le geste et accompagner online casino la récupération à travers l’activité.

La rééducation de la gestualité est un des objectifs majeurs de l’ergothérapeute, car le geste est la forme la plus riche et la plus expressive de la motricité.
Ce type de rééducation va au-delà des troubles moteurs, car le geste traduit la qualité ou l’insuffisance de toutes nos fonctions nerveuses et psychiques.
Elle nécessite :
Une mise en condition articulaire et musculaire, facilitation d’une fonction.
L’organisation d’activités d’artisanat, de jeu, d’expression, de la vie quotidienne, de loisirs ou de travail en adéquation avec les diverses évaluations, permettant de varier l’amplitude, la force, les prises…les mouvements.
L’intégration de la sensori-motricité.

La prévention des risques et l’éducation du patient seront abordées lors de séances individuelle et/ou collective.

LA READAPTATION
Ainsi que nous l’avons évoqué, cette phase est appréhendée dès l’arrivée du patient lors de l’évaluation et est élaborée avec le patient en fonction de l’environnement socio-familial.
La réadaptation étroitement intriquée à la rééducation, se met en place tout au long du séjour, elle permet ainsi à la personne de se projeter plus facilement dans l’avenir, et d’envisager une réinsertion sociale (au sens large du terme) plus sereine.
Nos objectifs :
Maîtriser les différentes dimensions du handicap (médicale, sociale, juridique, culturelle), comprendre la personne handicapée, sa dynamique et «toutes les forces» en présence.
S’inscrire dans la préparation au changement qu’implique le handicap, à la reconstruction d’une vie différente pendant et après les soins médicaux.
Avoir une vision globale et opérationnelle des différentes stratégies de compensation du handicap qui existent et des moyens utilisés pour aider à agir sur le «mieux être», les limitations de capacités, les participations aux aspects de la vie sociale.

READAPT’Service a été crée en 1985 pour proposer aux personnes handicapées le service d’une équipe pluridisciplinaire médicale, paramédicale, technicien de la réadaptation, moniteur auto-école, et des moyens divers. Dans le but de favoriser ce cheminement, nous mettons à disposition :

un pôle informatique (dont contrôle de l’ordinateur par le regard) L’ergothérapeute intervient dans le choix de l’interface et de son emplacement en fonction des possibilités motrices de la personne pour permettre l’accès à l’ordinateur
un pôle contrôle d’environnement et domotique (appartement thérapeutique)
un pôle essai fauteuils roulants et testeur pression de l’assise (prévention de l’escarre)
un pôle aménagement du domicile : Evaluer et aménager le lieu de vie dans le but de préserver les gestes de la vie quotidienne ou redécouvrir ses capacités, faciliter le rôle des aidants, prévenir les accidents de la vie quotidienne (chutes, brûlures,…)
un Centre d’Evaluation pour la Conduite automobile (tous types de handicaps dont conduite mini-manche).
Un simulateur de conduite, un parc de 4 véhicules équipés, la proximité de la commission médicale préfectorale qui statue dans nos locaux

LA RECHERCHE et la VEILLE TECHNOLOGIQUE
Les progrès de la médecine créent de nouvelles espérances, les nouvelles technologies créent un nouvel univers, l’innovation technologique contribue à l’amélioration de la condition humaine.
Dans ce contexte, le CRRF Calvé engage ses équipes de rééducateurs avec des partenaires chercheurs, ingénieurs… : Robots de rééducation ou d’assistance, application des technologies de l’image (virtuelle), de l’informatique….
Interface entre les utilisateurs, les laboratoires de recherche et les industriels, les ergothérapeutes réalisent les tests en cours de conception sur les prototypes, les évaluent pendant et après réajustements techniques si nécessaire et procèdent à une évaluation finale.
Les nouveaux projets sont toujours les bienvenus, et l’équipe ne manque pas d’idées !!

Axelle BAILLET
Cadre Supérieur de Rééducation
CRFF Jacques Calvé
62600 BERCK SUR MER