Eco-Gymnase rééducatif de la clinique Saint Roch

L’Eco-Gymnase Rééducatif de la clinique Saint Roch à Cambrai, une construction durable au service du patient. Lors de notre visite à la Clinique de Saint Roch pour y découvrir les exosquelettes, nous avons eu le plaisir d’y découvrir également leur gymnase rééducatif.

Nous l’avions également évoqué lors de notre dernier Comité de Rédaction, car la Clinique Saint Roch avait fait l’objet d’un article paru dans la revue «En Bref» de la C.A.H.P.P. (Centrale d’Achats de l’Hospitalisation Privée et Publique), partenaire d’Hacavie.

ecogymnase

__________________________________________________________________________________________________________

PRÉSENTATION

C’est grâce à la pugnacité, l’inventivité, la tenacité d’un homme, le Docteur Joël CLICHE, suivi par toute son équipe qu’est né le gymnase rééeducatif de la clinique Saint Roch, un équipement inscrit dans un ambitieux chantier de rénovation du site de Cambrai.

Remarquable, ce bâtiment l’est à plusieurs titres, le premier est sans aucun doute sa dimension durable, respectueux des critères de la haute qualité environnementale, il est aussi un bâtiment basse consommation dont tous les matériaux produits en France, ont été sélectionnés avec exigence.

Le second est la démarche volontairement humaniste du Docteur CLICHE qui offre à ses patients la possibilité de se rééduquer autrement tout en permettant aux associations et aux communes et communautés d’agglomération de Cambrai de bénéficier d’un plateau handisport professionnel.

Enfin, impossible d’évoquer, sans souligner la présence d’un parcours artistique éclectique comprenant notamment le tableau de l’artiste algérien Mahjoub Ben Bella baptisé Signes. Ce parcours de couleurs et d’émotions, le Docteur CLICHE a souhaité le compléter par des œuvres de sa collection privée mais aussi par une impressionnante fresque de Mahjoub Ben Bella créée spécialement pour prendre place au sein du gymnase rééducatif.

Car, pour le Docteur CLICHE et Mahjoud Ben Bella l’art ont des vertus thérapeutiques indéniables et ensemble ils offrent aux patients la possibilité de le contempler.

Au delà de l’esthétisme, le gymnase rééducatif de la clinique Saint Roch se singularise par la mise en œuvre de technologies et de matériaux permettant une réelle maîtrise de l’énergie.

L’extérieur du bâtiment est en robinier le faux acacias, un bois connu pour sa résistance et sa durabilité. Le bâtiment est autonome sur le plan énergétique grâce à l’utilisation de la géothermie, du solaire et du photovoltaïque renforcé notamment par la pose de fenêtres triple vitrage auto nettoyant fabriqué localement.

L’éclairage est quant à lui optimisé et à faible consommation énergétique.

ecogymnase2

__________________________________________________________________________________________________________

SOIGNER AUTREMENT

L’aspect du gymnase est très zen avec un revêtement extérieur fait de hêtre avec des pièges à son, ce qui fait que lorsque les patients s’entraînent il n’y a pas d’effets de réverbération du son.

Les 700 m² du gymnase ont été pensés pour les patients pour permettre de pratiquer des activités sportives collectives c’est aussi se rééduquer autrement de façon ludique.

Pris en charge par une équipe pluridisciplinaire intégrant kinésithérapeutes et éducateurs sportifs, les patients bénéficient d’un nouveau programme de rééducation fonctionnelle adapté à leur pathologie.

Économique, écologique et modulable, cet outil permet la pratique de plusieurs sports (volley-ball, tennis de table, badminton, basket, tennis, escalade…) mais il est aussi doté d’un chemin de marche, d’un écran vidéo-projecteur, d’un tableau d’affichage… et philosophie du groupe oblige, d’une fresque de 8 mètres sur 2 composée de 4 tableaux qui sont interpénétrés en entre-eux, de l’artiste algérien Mahjoub Ben Bella composés des 4 couleurs primaires : le rouge représentant le feu, le jaune correspondant à l’effet minéral et au métal, le bleu au minéral et le bleu correspondant à l’eau.

Selon l’artiste : «Il fallait créer une tension pour rappeler l’effort, le surdépassement de soi, le sport, le mouvement des gestes et d’effort tout simplement.

L’art est un capital énorme pour l’être humain. Vivre l’art jusqu’à sa mort c’est superbe et cela il faut essayer de le faire !».

Nicole DUMAZY

Rédacteur en chef

 

A propos de Alexandre Joos