La médiathèque L’Albatros d’Armentières et consoeurs

Les médiathèques, ces petits paradis de la culture, sont en plein essor et la métropole Lilloise ne fait pas exception à la règle. A l’occasion de l’ouverture de l’Albatros, la nouvelle médiathèque d’Armentières, retour sur l’accessibilité de deux des dernières en date (Lomme et Armentières) ainsi que sur la vénérable Médiathèque Jean Lévy de LILLE.

facade de l'Albatos et la ruelle

Les deux dernières constructions en date sont L’Odyssée de Lomme et L’Albatros ouvertes récemment, deux belles oeuvres architecturales assez proches, toutes de verre vêtues et faisant honneur à la culture sous toutes ses formes : livres bien sûr mais aussi dvd et cd ou encore espace multimédia sont de la partie ainsi que des expositions d’arts et d’autres évènements (projections, lectures de conte …).

La médiathèque Jean Lévy

Pour rappel la médiathèque principale de Lille, Jean Lévy, ouverte depuis 1965 dans une construction ancienne souffrait de nombreux problèmes d’accessibilité la rendant quasi inutilisable pour une personne en fauteuil roulant ou ayant des difficultés à se déplacer.

Bonne nouvelle, elle est en cours de rénovation et cela devrait prendre en compte les contraintes d’accessibilité. Précisons que plusieurs autres bibliothèques sont disponibles à Lille et ouvertes durant la fermeture pour travaux de la médiathèque Jean Lévy. Les Lillois ont accès également gratuitement à L’odyssée grâce au rapprochement Lomme-Lille.

La médiathèque l’Odyssée

L’Odyssée, la médiathèque de Lomme, est un bâtiment récent d’un style moderne donnant la part belle à l’espace et à la clarté. La médiathèque bénéficie déjà de la ligne de métro accessible qui la déssert idéalement (juste le passage piéton à traverser) ainsi que de places réservées plus proches que le parking officiel.

Photo vu de dessus de l'odyssée surplombant l'espace lecture

Nous sommes ensuite accueillis par de larges portes automatiques, “parfait !”, avant de déboucher sur les guichets des sorties et retours des documents empruntés.

Après, nous avons l’embarras du choix entre les espaces livres, bd et enfance du rez-de-chaussée disposés dans un espace ouvert de type loft et une salle annexe avec revues et autres documents.

Reste enfin l’espace multimédia et histoire qui surplombe la salle principale d’une large mezzanine avec escalier en colimaçon mais rassurez-vous un ascenseur est à disposition de tout à chacun pour la desservir juste à côté des toilettes accessibles. Bref, rien ne semble avoir été oublié pour que ce temple de la culture ouvre ses portes au plus grand nombre sans compter qu’un rayon accueille livres en grands caractères et livres audios.

La Médiathèque de L’Albatros

Dernière née et motivation de notre article, L’Albatros fait partie d’un projet de rénovation du secteur de la gare d’Armentières.

Première constatation, le secteur étant assez chargé au niveau du stationnement, il est donc assez difficile (je mesure mes mots) de se garer surtout qu’aucune place réservée ne semble avoir été prévue. Un parking est à disposition mais c’est un parking de terre et de gravillons plus que boueux les jours de pluie et assez loin de la médiathèque pour laquelle il n’est pas réservé.

facade de l'Albatos et la ruelle

Précisons tout de même que le secteur est en pleine rénovation des axes routiers, que les choses peuvent changer, et que le parking devrait être goudronné.

La suite est bien plus agréable … Porte automatique, guichet d’une hauteur raisonnable et large espace où il fait bon circuler donne une très agréable première impression.

On retrouve un peu le style loft de l’Odyssée avec de grands espaces ouverts mais plus vastes encore, et aussi de hauts escaliers disséminés accédant à une grande plate-forme surélevée.

Photo de l'entrée et du guichet de l'Albatros

Première frayeur au vu de ces nombreux escaliers, frayeur non justifiée finalement car un ascenseur est à disposition après avoir longé l’espace enfance. Viennent ensuite les livres, l’espace revues, cd et multimédia sur le même niveau. Précisons que la hauteur des étagères est somme toute raisonnable elle aussi.

Photo d'une allée et de ses étagères

A l’étage, après un petit passage dans l’ascenseur, livres de géographie, d’histoire et de sciences nous attendent.

Cette agréable visite se conclut par un petit tour du côté de l’exposition de tableaux du moment et par un passage dans l’auditorium, avec ses places reservées au premier rang, qui diffusait des dessins animés à l’occasion des portes ouvertes.

Il reste juste à espérer l’aboutissement des travaux de la voirie et de stationnement pour que cette visite soit presque parfaite.

Photo de l'espace lecture face à la bais vitré, l'extérieur en travaux

Yann BERTEL-VENEZIA – Service Informatique