Fauteuil roulant électrique monte-marches TOPCHAIR-S fabriqué par TOPCHAIR SAS

Créée il y a 5 ans, la société Topchair SAS a inventé le Topchair-S, fauteuil roulant électrique qui franchit les obstacles et escaliers avec stabilisation horizontale de l’assise. Le site internet de la société présente en détail son fonctionnement notamment à l’aide de vidéos. En mars 2008, une nouvelle section a été spécifiquement créée dans la LPPR pour ce fauteuil monte-marches.

Photo du fauteuil Topchair en essai dans un escalier

Essai réalisé le 22/05/2008

Garantie : 2 ans pour le châssis, 1 an pour les pièces d’usure (batteries et pneumatiques).

SAV et Pièces détachées : assurés par le réseau de distributeurs de Topchair SAS.

Délai, prêt de matériel, modalités des essais : contacter un distributeur.

Conditions d’essais à Hacavie : intérieur, escalier.


Voir la fiche du fabricant

Voir la fiche produit sur Handicat (caractéristiques techniques, documentation …)


Utilisation

Manipulation

Dans un premier temps, il faut tout de même préciser que le Topchair est un fauteuil roulant électrique à dominante extérieure…

Le diamètre des roues motrices arrière est de 14′, celui des roues avant de 8′.

La largeur hors-tout est de 68 cm.

La longueur sans repose-pieds est de 98 cm, avec repose-pieds elle est de 115 cm.

Le rayon de giration est de 85 cm.

Sa particularité est de proposer en option un système qui permet de franchir les escaliers : le Topchair équipé du système monte-escaliers s’appelle alors le Topchair-S.

Le Topchair-S franchit des escaliers droits. Il ne peut pas franchir d’escaliers tournants. S’il y a un pallier entre 2 escaliers droits, le pallier doit mesurer un minimum de 1,30 m sur 1,30 m de façon à ce que le Topchair-S puisse effectuer des manoeuvres et un quart ou demi-tour.

Le système qui permet de franchir les escaliers a été conçu à partir de « composants standards ». Il est constitué de 2 chenilles (une droite et une gauche) en caoutchouc doublé d’acier.

Le Topchair-S prend appui sur le nez de la marche. En cas d’absence de contre-marche, il peut donc tout de même fonctionner.

Il peut franchir des escaliers en bois, en béton, avec sol mouillé. Les seules limites sont les matières très réfléchissantes comme le verre ou un métal très luisant. Le Topchair-S franchira des escaliers moquettés mais risque de déchirer le revêtement.

Le fauteuil monte l’escalier en marche arrière, il le descend en marche avant. Le Topchair-S monte des marches de 12 à 20 cm. La société Topchair SAS peut paramétrer le Topchair-s pour qu’il franchisse des marches plus petites que 12 cm.

Comment utiliser le Topchair-S ?

En mode « route », il se comporte comme tout autre fauteuil roulant électrique : la vitesse maximale est de 9,4 km/h. Les 2 moteurs ont une puissance de 350 W. La pente maxi qu’il peut emprunter est de 6°, il peut franchir des obstacles de 5 cm.

En mode « marches », la vitesse est bridée à 0,7 km/h. 2 moteurs de 400 W entraînent les chenilles. Le Topchair-S gravit des escaliers d’une pente pouvant aller jusque 65 % (soit 33°).

Un deuxième boîtier est placé à l’arrière du manipulateur pour déterminer le mode « route », « marches » ou « chenilles sur terrain plat ». Il gère également le dossier électrique et l’éclairage. Ce deuxième boîtier doit être sous tension si l’utilisateur souhaite utiliser la compensation horizontale de l’assise en roulant.

Photo de la joystick du fauteuil Topchair

Pour monter un escalier, positionner le fauteuil (mode « route ») devant l’escalier en marche arrière.

Passer en mode « marches » : le fauteuil détecte alors la première marche par capteurs infrarouges (un verticale et un oblique). Les roues avant montées sur fourches s’écartent et se soulèvent. Les roues arrière du fauteuil se soulèvent. Les chenilles reposent à l’arrière sur le nez de la première marche. Manipuler le joystick vers l’arrière pour franchir l’escalier.

Pendant la montée ou la descente, il est tout à fait possible de s’arrêter : les chenilles du fauteuil reposent alors sur 2 ou 3 nez de marche. Le siège est toujours maintenu à l’horizontale tout du long du franchissement de l’escalier par compensation électrique.

Une fois le mode « marches » activé, le joystick peut être utilisé vers l’avant, vers l’arrière et légèrement latéralement. Pour des raisons évidentes de sécurité, il n’est pas possible de tourner à 90°.

Si l’utilisateur ne roule pas réellement droit sur l’escalier, les capteurs infrarouges latéraux le détectent et un signal sonore est déclenché.

D’autre part, le fauteuil est doté d’un système qui permet de baisser l’assise, par exemple pour mieux être installé à table, pour effectuer les transferts, pour rouler sur terrains escarpés… Les chenilles aident alors les roues à avancer. La hauteur d’assise minimale (Topchair-S testé avec assise Recaro) est de 53 cm.

Le Topchair-S est équipé de 2 batteries-gel de 60 A/h.

La consommation à la montée est environ 10 fois plus importante qu’à la descente. Si les batteries se déchargent, la panne se produira en montée, et il restera suffisamment d’énergie résiduelle dans les batteries pour pouvoir redescendre. Sur le plat, il est possible de débrayer le fauteuil et de le pousser manuellement. La jauge de charge des batteries se trouve sur le joystick.

L’électronique utilisée est la VSI de Penny and Giles. Elle peut être paramétrée par le distributeur mais n’est pas évolutive, le Topchair ne peut pas être équipé d’un autre mode de conduite que le joystick.

Le capot qui protège les batteries est rouge.

Le poids du fauteuil est de 140 kg (dont 40 kg pour les batteries).

Le poids supporté est de 100 kg.

Montage / Démontage / Pliage

Le dossier peut se rabattre sur l’assise.

Capacités nécessaires à la manipulation

Les capacités nécessaires pour la conduite du Topchair-S sont les mêmes que celles pour un fauteuil roulant électrique au niveau de la manipulation du joystick.

__Critères de choix__

Avantages

  • La prise en main du Topchair-S est rapide, le temps d’adaptation au matériel est court.
  • L’essai de ce matériel est en fait plus impressionnant vu de l’extérieur qu’une fois sur le fauteuil. Une fois installé dans le fauteuil, les mouvements du fauteuil ne sont ni brusques, ni saccadés.

Inconvénients

  • On pourrait imaginer d’autres possibilités : franchissement d’escaliers tournants, possibilité de se verticaliser… A suivre, le produit évoluera sûrement.

Certes, le Topchair-S a obtenu un remboursement LPPR d’un montant de 5187.44 €. Mais il coûte plus du double de cette somme : 12200 € TTC hors-option.

Quelles sont les options ou les fabrications spéciales pour le produit ?

Kit d’éclairage

Rétroviseur

Appui-tête

Assise Récaro

Repose-jambes

Dossier électrique.

Etant donné que la société a créé son produit, elle peut agir sur un certain nombre de paramètres électroniques notamment.

Cécile ANSELME, Ergothérapeute