Projection du futur des fauteuils roulants

A plusieurs reprises, nous avons publié des photos ou news concernant des « fauteuils roulants du futur ». Un article spécialement dédié à ce sujet semble à présent s’imposer.

Voici donc une sélection du plus réaliste au plus farfelu des concepts, certains étant à l’état de prototype, d’autres de pures folies de l’imagination.

Nous ne nous limiterons pas aux fauteuils roulants mais prendrons en considération également les moyens de transport tels que les scooters ou les vélos.

U3-X Honda

4 vidéos : http://www.voitureelectrique.net/honda-u3-x-2388

Ce n’est ni une voiture électrique, ni une moto, le U3-X permet un déplacement en intérieur comme en extérieur.

Le mouvement se fait grâce à l’orientation du corps, le concept se base sur une roue omni-directionnelle. L’initiation du mouvement se fait grâce à l’orientation du corps.

Son poids est de 10 Kg et permet d’en porter 100. Sa vitesse est de 6 Km/h.

L’autonomie est estimée à 1 heure. Il est alimenté par une batterie au lithium-ion.

Les dimensions sont : 315×160×650 mm.

Il n’y a actuellement aucune date de sortie ni de prix de communiqué.

Ewee-PT

Le EWEE-PT s’utilise d’une manière similaire au Segway. Il atteint une vitesse de 16 km/h pour une autonomie d’environ 8 km en 5h de charge !

Son poids est de 25 kg.

Il est disponible en pré-vente à 799 euros.

www.ewee-pt.com.

Le puma

General Motors et SEGWAY travaillent, en ce moment, ensemble sur un projet nommé PUMA (Personal Urban Mobility and Accessibility Project). Ce dernier est un moyen de mobilité individuel pour valides ou non-valides. Le but étant évidemment toujours le même : résoudre les problèmes de mobilité en milieu urbain.

Le PUMA possède 4 roues (+ 2 roulettes anti-bascules) mais dès la mise en mouvement seules les deux roues arrière deviennent actives. Ceci permet de créer un système d’équilibre à l’instar du Segway.

Le PUMA atteint 56 km/h.

Le Supple

Voici un véhicule que l’on dirait sorti directement d’un film de science-fiction ! Le Supple a été imaginé et dessiné par Mohamad Sadegh Samakoush, un étudiant en génie mécanique de 19 ans. Le principe ? Un siège en équilibre sur une boule.

C’est un véhicule de déplacement automatique se connectant au gps par wifi. Il suffit donc de choisir sa destination et le Supple fait le reste! Enfin, on peut également voyager à 2 ou à 4 en le transformant.

Le fauteuil roulant robotisé du futur : le concept Carrier

Un fauteuil ou plus que cela ?

Voici le CARRIER « multi-fonctions ».

Il présente un concept intéressant :

  • Eviter les transferts en faisant office de chaise-percée grâce à une trappe placée sur l’assise.
  • Grâce à l’installation d’un système de chenilles, il peut gravir les escaliers.
  • Il fait également office de verticalisateur.

Le concept est abouti mais il faut à présent trouver un partenaire industriel désireux de se lancer dans ce type de production.

Le Carrier a été développé à l’Université des arts appliqués de l’Industrial Design Studio 2 Esslinger. (www.creativednaaustria.com)

Source : http://www.yankodesign.com et de http://www.handimobility.org/blog/?p=5599

Le concept « Futuristic wheelchair »

Les designers Thomas Ross & Dave Cochrane tentent de créer un système de mobilité qui utilise ce qui se fait de mieux actuellement en matière de technologie pour apporter un meilleur confort de vie aux personnes n’ayant plus l’usage de leurs membres inférieurs.

Voici quelques problèmes qui ont été soulevés avant la conception de ce fauteuil.

  • Les utilisateurs de fauteuils roulants utilisent souvent un sac à dos, pourquoi ne pas incorporer directement une « sacoche » dans le châssis ?
  • Les problèmes d’escarres ou de lésions dûs à l’immobilité sont trop souvent présents, l’assise et le dossier sont donc en pellicule aérée. Cela devrait normalement éviter les problèmes de santé à long terme (circulation et points de pression).

Transformable Wheelchair Concept by Caspar Schmitz

Ce fauteuil est constitué d’élastique et de plastique (polyuréthane). Le véhicule s’adapte à tous types de situation. En effet, à travers une pression verticale sur les roues, ces dernières obtiennent une forme ellipsoïdale. Les obstacles deviennent donc plus faciles à franchir.

Le fauteuil roulant Big-foot de Wai Lam

Encore un autre concept pour tenter de briser les barrières de la restriction du handicap.

Du matériel moulé remplace le matériel en métal habituel. Le poids en est donc considérablement réduit.

Le design de ce fauteuil n’est pas conventionnel. En effet, il ressemble à une personne en position assise. Il représente les contours d’un corps humain.

T2-[Rolland]

Ce projet de 2 assistants de conduite vise à accroître la mobilité et l’autonomie des utilisateurs qui ne sont pas en mesure de conduire prudemment un fauteuil roulant électrique dans la vie de tous les jours.

L’assistant de conduite permet de compenser des déficits manuels tels que passer une porte ou à éviter un obstacle. L’assistant de conduite quantitatif est spécialement recommandé pour les personnes ne pouvant exercer un contrôle continu sur la manipulation de leur fauteuil mais plutôt par intermittence de mouvement.

Les 2 assistants peuvent être utilisés avec le joystick du fauteuil ou un joystick spécial (par exemple à la tête).

Le fauteuil roulant ZENITH

Le fauteuil roulant Zenith a été conçu par le département d’ingénierie mécanique de l’université d’Arizona.

Le Zénith est un mélange entre un fauteuil roulant manuel d’extérieur et un fauteuil chenillé. Il est capable de gravir des escaliers et de passer des obstacles avec la seule force motrice de son utilisateur.

Un châssis en aluminium surmonté d’un siège en carbone compose le ZENITH.

Il n’est encore, actuellement, qu’au stade de prototype et ne sera probablement jamais commercialisé.

Le X30

 

Ce concept de fauteuil manuel a été imaginé par un danois : Ulrik Svenningsen.

Quelques adaptations par rapport à un fauteuil traditionnel sont proposées pour éviter les lésions au niveau des épaules et faciliter les transferts :

  • Les roues arrière sont placées dans l’axe de la hanche du conducteur et inclinées de façon ce que celles-ci se positionnent en dessous du siège dans leur partie supérieure. Ce qui réduit considérablement la distance à parcourir entre, par exemple, un lit ou une chaise pour effectuer un transfert.
  • La propulsion s’effectue avec des manivelles à pousser-tirer. Les arceaux sont inexistants.

Le fauteuil roulant à énergie solaire

Le premier fauteuil roulant électrique à énergie solaire vient de voir le jour à Taiwan, fruit de l’imagination d’une équipe de recherche de la Southern Taiwan University of Technology.

Il est prévu qu’il coûte moins cher que les modèles présents sur le marché actuellement.

Petite anecdote, l’année passée, Haidar Taleb avait entrepris un long voyage avec un fauteuil roulant électrique à énergie solaire.

Elevating Wheel

Jake Eadie, étudiant à Melbourne présente son fauteuil roulant électrique qui peut switcher (permuter) entre 2 modes : assis ou debout. Innovant ? Très certainement !

L’exosquelette Yamaha Deus Ex Machina

Un concept intéressant : un croisement entre une moto, un exosquelette et un fauteuil roulant. Voilà comment pourrait être défini le Yamaha Deus Ex Machina.

Le conducteur est placé sur un siège au centre de l’appareil. Au plus la vitesse augmente, au plus les roues avant (commandées par les bras) s’avancent.

Il fonctionne sur batteries électriques. Une heure d’autonomie serait prévue.

Le concept i-Real de Toyota

Evolution du i-Swing, présenté en 2005, voici le concept i-Real. Il est doté de deux roues à l’avant et une à l’arrière. La vitesse maximale est de 30 km/h. Au fur et à mesure que sa vitesse augmente, la roue arrière s’étend pour accroître sa stabilité et le véhicule peut se pencher.

Son design est très futuriste et enveloppe la personne à la manière d’un cocon.

Le fauteuil roulant nouvelle génération de Veda : le Rodem
Le RODEM offre un avant de scooter, une plate-forme avec un siège à hauteur variable ainsi qu’une plaque de maintien à l’avant pour le buste. Le tout est commandé électriquement.

Les transferts s’opèrent en marche arrière.

Son but est d’améliorer les conditions de transfert de la personne handicapée vers le lit ou les toilettes.

Il est à noter cependant qu’une certaine force musculaire est requise de la part de la personne handicapée pour se servir du RODEM.

Robots Veda Center affirme qu’un modèle de base pourrait être disponible au Japon d’ici 1 an.

Ceci est donc une affaire à suivre principalement au niveau du confort apporté à la personne, de l’encombrement du RODEM et finalement son prix …

Informations disponibles aux adresses suivantes :

http://www.handimobility.org/blog/?p=5203

Site web de la société TMSuk : http://www.tmsuk.co.jp/

Le scooter H2

Ce scooter futuriste est équipé de 2 sièges et permet d’atteindre 25 km/h. C’est un véhicule à vocation écologique. Il n’émet donc aucun gaz d’échappement à part de la vapeur d’eau et l’ensemble des matériaux est entièrement recyclable.

Vélo Handcycling

Ce handbike en fibre de verre a été imaginé par Gerardo Galves. Conçu pour les personnes souffrant de paraplégie ou autres déficiences des membres inférieurs, il permet d’atteindre une grande vitesse grâce à son poids léger et sa facilité de manoeuvre. Grâce à un mécanisme rétractable, ce vélo s’utilise comme un rameur.

Peugeot XB1, le futur du scooter

Afin de tenter de faire face à l’engorgement de voitures dans les métropoles prévu pour un futur proche, Peugeot (comme nombre d’autres marques) se met à réfléchir à des moyens de transports alternatifs. Les 4 designers français sont Thierry Fischer, Kévin Biolluz, Karim Bennani et Frédéric Le Sciellour.

Le concept XB1 se présente comme une alternative aux scooters. C’est en fait un siège qui repose sur 3 roues. Il peut atteindre une vitesse de 35 km/h sur route et 15 km/h sur les trottoirs. Son design est particulièrement futuriste.

L’interface utilisateur est munie d’une connectique pour smartphone.

Le YikeBike

Voici le vélo High Tech du moment.

Le YikeBike est petit, pesant 10 Kg et surtout pliant. Il permet un déplacement à 25 km/h maximum pour une autonomie de 10 km et la batterie est chargée en 30 minutes.

La position de pilotage du YikeBike est inversée. Les commandes se situent sur les cotés et le guidon dans le dos du pilote qui fait face.

Le YikeBike coûte actuellement 3 595 dollars US et le sac de transport est disponible pour 59,95 dollars US de plus !

1 video : http://www.actinnovation.com/innovation-design/yikebike-velo-electrique-pliant-pour-la-ville-982.html

Steampunk Dr Xavier

Un fauteuil custom que voici :

Baptisé Dr Xavier Wheelchair (référence X-Men).

http://www.youtube.com/watch?v=wRt8YRUYahE

Quelques photos tantôt amusantes, tantôt reflétants un possible futur…