L’interface de communication cerveau-machine, Intendix

J’ai testé pour vous un nouveau concept, extraordinaire, formidable, unique en France : l’Intendix. Il s’agit d’une interface cerveau/ordinateur basée sur les potentiels visuels et cognitifs EEG permettant d’écrire par la pensée

INTENDIX – LOGICIEL DE CLAVIER VISUEL

Cette aide technique répertoriée sur www.handicat.com ne m’était pas apparue aussi révolutionnaire qu’elle n’était, lorsque nous l’avions référencée dans notre base de donnée.

Accompagnée de notre informaticien Yann BERTEL, encadrée par l’un des ingénieurs concepteurs Markus BRUCKNER et de l’importateur français Hélène DUPONT (Blondet Consultants), me voici assise devant un ordinateur portable.

L’ingénieur nous explique que notre cerveau émet des ondes P300 lorsque nous nous concentrons, lorsque nous fixons un objet par exemple.

Ce système est donc basé sur ce principe.

Me voici donc assise devant un ordinateur portable, on me pose un bonnet équipé d’électrodes actives, puis on me met du gel sur certaines parties du bonnet afin de mieux faire circuler ces fameuses ondes.

On m’équipe la poitrine d’une ceinture sur laquelle est posée un boîtier équipé de 8 canaux d’electrodes.

Rassurez-vous tout ceci est sans douleur.

L’écran représente un clavier visuel. L’ingénieur m’explique alors, que je vais voir défiler devant mes yeux 15 balayages horizontaux et 15 balayages verticaux. Les contrastes lumineux associés à l’activité du cerveau permettent la diffusion de ces ondes P300. Je n’ai qu’à me concentrer sur les lettres qui m’intéressent, en les fixant lorsqu’elles apparaissent à l’écran et/ou en les répétant dans ma tête.

Un essai m’est proposé ; écrire «ARNOU».

Le balayage lumineux commence, le «A» apparaît, je le fixe donc et le répete mentalement. Le «A» est validé en haut de l’écran, il en va ainsi avec toutes les autres lettres. Ca marche !

Ensuite, Markus BRUCKNER, me propose d’écrire mon propre message. Il me dit que cette fois-ci j’ai la possibilité d’un renvoi de la lettre que j’ai validé. Je me mets donc à scruter l’écran et à poser mon regard sur la première lettre que je veux écrire, le «J» au bout de longues secondes, la lettre «J» apparaît en surbrilance au milieu de l’écran.

Et je continue mon message, à la fin on peut lire : J’AI FAIM.

Qu’elle a été notre surprise, imaginez-vous une personne privée de la parole, sans pouvoir bouger le moindre membre, frappée d’une pathologie type «Locked in Syndrome», la personne handicapée pourra dire «Je t’aime» à sa femme, ses enfants par exemple.

J’ai trouvé la validation des lettres assez longues, mais je ne peux pas bien entendu avoir le même ressenti qu’une personne handicapée.

Ce matériel demande une capacité de concentration suffisante.

L’ingénieur nous a d’ailleurs indiqué, que l’on pouvait avoir accès à un système statistiques, quant l’intendix a déjà été utilisé plusieurs fois on peut obtenir un balayage préférentiel des lettres les plus usutées, ce qui raccourcit le temps de «d’écriture» du message.

Madame DUPONT de chez Blondet Consultants me précise que le prix de vente est de 10.380 € HT. Le matériel peut être loué au prix de 960 € le premier mois, puis 770 € les autres mois. En cas, d’achat les mensualités payées pour la location sont déduites.

Madame DUPONT nous indique qu’elle disposera de ce matériel début Septembre 2010, des journées de formation payantes pourront être dispensées.

Niole DUMAZY – Documentaliste