Interview de Patrick Le Bras et Jean-Raphaël Notton, groupe Autonomic

Interview exclusive de Patrick Le Bras et Jean-Raphaël Notton, Co-fondateurs et co-dirigeants du groupe Autonomic

«Autonomic Paris est le grand rendez vous du handicap et de la dépendance, et du maintien à domicile» (Consulter l’article sur le salon Autonomic Paris)

Lettre d’Hacavie : Comment se porte le groupe Autonomic ?

PLB : Autonomic se porte bien et évolue en permanence pour répondre toujours mieux aux attentes des professionnels et du grand public qui nous suivent et nous font confiance.

Lettre d’Hacavie : Est-ce à dire qu’il y a des nouveautés ?

JRN : Déjà, la famille s’est agrandie, avec deux nouveaux événements, l’un à Lille, l’autre à Bordeaux. Ainsi, avec 8 salons sur deux ans, dans les principales métropoles françaises, nous permettons à tous nos visiteurs d’avoir un accès facile aux produits et services que nous présentons.

Lettre d’Hacavie : Nous avons également remarqué que les dates des salons ont changé ?

PLB : Oui c’est une des grandes innovations qui sera mise en place dès le salon de Paris. L’évolution des comportements fait du vendredi un jour de plus en plus compliqué en matière de salon tant pour les professionnels que pour le grand public.

Paris reste bien sûr sur un format de 3 jours, mais désormais aura lieu le mardi, le mercredi et le jeudi.

Pour les familles le mercredi sera un jour de visite plus facile que le vendredi, et pour les professionnels le milieu de semaine sera également plus favorable.

Lettre d’Hacavie : Ce sera vrai également pour tous les autres salons Autonomic ?

JRN : Oui bien sûr, car cette évolution est le fruit de nombreux échanges que nous avons mené avec nos exposants et avec nos visiteurs. Et par cette décision, qui touche tous nos salons, nous voulons leur démontrer à quel point nous sommes attentifs à leur confiance et à leur fidélité.

PLB : Lyon Handica passe de 3 jours à deux jours et aura lieu désormais le mercredi et le jeudi, de même que tous nos salons en région. C’est une évolution importante et positive.

Lettre d’Hacavie : Y-a-t-il d’autres innovations ?

PLB : Nous sommes très fiers que beaucoup de nos exposants réservent la sortie de leurs nouveautés aux salons Autonomic, ce sera de nouveau le cas sur le salon de Paris, qu’il s’agissent d’aides techniques, de nouveautés pour les handicaps sensoriels, de dispositifs pour améliorer l’accessibilité ou favoriser le maintien à domicile.

Lettre d’Hacavie : Et concernant les conférences ?

JRN : Autonomic Paris devient à chaque édition un rendez vous de plus en plus important en matière de conférences et de contenus.

Entre les assises nationales de l’accessibilité, les rencontres organisées par le Conseil Régional d’Ile de France, celles organisées par la CNSA, les nombreuses conférences organisées par les institutions et par les exposants ce ne sont pas moins de trois pôles en plein cœur d‘Autonomic Paris dans lesquels se dérouleront des dizaines de rencontres sur les thèmes les plus variés.

Lettre d’Hacavie : Les problématiques de l’emploi seront-t-elles présentes sur Autonomic Paris ?

PLB : Pour nous, permettre à des personnes en situation de handicap de «vivre comme les autres», constitue une priorité d’action. L’emploi est un facteur majeur de liberté et d’épanouissement. Seront présentes de nombreuses associations qui aident à l’emploi et des institutions qui agissent dans ce domaine. A noter la belle initiative du Conseil Régional d’Ile de France, qui organisera directement sur le salon un speed dating visant à recruter, en CDI, de nouveaux collaborateurs, en situation de handicap.

Lettre d’Hacavie : les salons Autonomic ont la réputation d’être des salons joyeux et plein de vie, quel est votre secret ?

JRN : A côté d’un secteur marchand très important, nous multiplions les présences de toutes les facettes des loisirs, des arts, de la culture, de la danse, de la mode, de la chanson, de la poésie.

Ainsi pendant les 3 jours c’est un programme dense et varié qui aura lieu sur le plateau des artistes, qui disposera d’un équipement très professionnel.

Et il y a également la présence de stands de dizaines d’associations qui font d’Autonomic Paris un rendez vous irremplaçable et joyeux, parce que porteurs d’espoir, de rencontres, d’échanges.

Lettre d’Hacavie : Et le sport ?

PLB : Autonomic Paris a noué plusieurs partenariats importants en direction du sport.

Nous ne pouvions pas faire moins avec désormais les JO de Paris 2024 qui se profilent à l’horizon.

De nombreuses invitations ont été lancées avec des sportifs paralympiques de hauts niveaux qui nous feront la joie de venir à la rencontre de nos visiteurs tout au long des 3 jours d’Autonomic.

Rendez vous à l’espace sport, où des surprises attendront tous les amoureux de la pratique sportive.

Lettre d’Hacavie : Le phénomène start-up touchent-t-il les exposants d’Autonomic ?

JRN : C’est assez incroyable de constater le foisonnement d’initiatives et de projets dans le domaine des pertes d’autonomie.

Ainsi des acteurs majeurs du déplacement, comme la SNCF, travaillent désormais en partenariat avec des jeunes pousses qu’elles aident et qu’elles soutiennent.

Les applications et les avancées technologiques deviennent par exemple de plus en plus présentes pour les handicaps sensoriels.

Mais c’est vrai également pour les transports, ou pour la vie de tous les jours.

Vous retrouverez toutes ces «jeunes pousses» sur Autonomic Paris.

Lettre d’Hacavie : Quelle fréquentation attendez vous pour Autonomic Paris ?

PLB : Il n’est pas inutile de rappeler cette particularité des salons Autonomic, l’entrée est gratuite pour tous, professionnels et grand public.

De même que le salon est entièrement accessible, tant au sein matériel qu’au travers des aides multiples qui sont déployées pour tous nos visiteurs.

Ce sont ces éléments qui font le succès d’Autonomic.

Au moment où vous nos posez la question nous assistons à une très forte poussée des inscriptions en ligne sur le site d’Autonomic (autonomic-expo.com).

Nous ne saurions que conseiller à toutes et à tous de s’inscrire en ligne pour gagner du temps à l’entrée du salon.

Lettre d’Hacavie : Comment se situe Autonomic au sens du monde des acteurs du handicap et de la dépendance ?

JRN : La force d’Autonomic est que nous ne sommes pas partisans, nous sommes donc en contact avec tous, avec le seul souci d’apporter au plus grand nombre toutes les solutions pour mieux vivre son handicap ou sa perte d’autonomie.

Et nous profitons de cette situation centrale pour nouer, avec un grand nombre d’acteurs des partenariats ponctuels ou permanents.

C’est le cas d’un grand nombre de collectivités locales dans les villes, départements et régions qui nous accueillent.

C’est le cas avec des acteurs de ces problématiques, et quel meilleur exemple que de citer Hacavie au nombre de ces partenariats dont nous sommes heureux.