Fauteuil roulant électrique à châssis fixe C2000 fabriqué par OTTO BOCK

Nous avions déjà évoqué ce modèle. Le C2000 a été officiellement présenté sur le salon Autonomic 2010.

Essai réalisé le 14/10/2010

Fiche technique C2000 – FAUTEUIL ROULANT ELECTRIQUE À CHASSIS FIXE

Garantie : 2 ans pour le fauteuil, 1 an pour les batteries.

SAV, pièces détachées, délai, prêt de matériel, modalités des essais : contacter le réseau de distributeurs de Otto Bock.

Conditions d’essais à Hacavie : intérieur et extérieur.

Tarif 2010 :

Version AA1 : 14900 euros TTC, remboursée 3487,95 Euros sur prescription médicale (LPPR).

Critères techniques

Le C2000 est un fauteuil roulant à roues motrices arrière. Il est considéré comme un fauteuil d’intérieur et d’extérieur.

Les 4 roues sont montées sur suspensions indépendamment les unes des autres.

Schématiquement, le fauteuil est constitué de 3 parties, une partie centrale constituée de l’assise et de la motorisation, une partie avant (avec les roues avant) et une partie arrière (avec les roues arrière).

Le fauteuil est très stable, c’est la raison pour laquelle il n’est pas proposé de roulette anti-bascule.

Pour pouvoir circuler à l’intérieur, il est nécessaire que le bâtiment soit spacieux, qu’il y ait de la place pour manoeuvrer : en effet, le fauteuil est tout de même encombrant surtout en longueur.

Voici les dimensions hors-tout : 68 cm de large, 122 cm de longueur avec la palette repose-pieds. Le rayon de giration est de 94 cm.

Tous les critères techniques sont repris sur la fiche du C2000 sur www.handicat.com.

Le C2000 roule à une vitesse maximale de 10 km/h et a une autonomie annoncée de 60 km.

Il franchit des trottoirs de 12 cm (probablement même un peu plus…) et des pentes d’un maximum de 22 %.

La capacité de la batterie est de 94 Ah : celle-ci est volumineuse, elle est logée sous l’assise. Pour l’enlever, il faut démonter l’assise au moyen d’outils.

La puissance des moteurs est de 550 W.

Le C2000 est équipé de l’électronique évolutive Curtis enAble 50.

Le C2000 est doté d’un système directionnel nommé « Direct Servo Steering ». Il s’agit d’un système comparable à un servomoteur : les 2 roues avant sont contrôlées par un moteur situé sur le côté de la roue avant droite. Les roues avant ne sont pas libres contrairement aux roues avant de la plupart des modèles de fauteuils roulants électriques à propulsion. Prenons un exemple : en démarrant, si l’utilisateur souhaite tourner à 90 degrés, le fauteuil ne démarre pas tout de suite. Dans un premier temps, il dirige les roues à 90 degrés puis avance. Ce système permet, quand on roule, d’éviter les secousses car les roues sont maintenues parallèles. Il permet aussi au fauteuil de pivoter réellement sur lui-même.

L’assise livrée de série est l’assise standard d’Otto Bock. L’assise est réglable en largeur et en profondeur. Le dossier est réglable en tension par le biais de velcros. Il est inclinable manuellement.

La palette repose-pieds est monobloc, elle est fixée sur une double poutre centrale. Elle est relevable manuellement. Il n’est pas possible de commander des repose-pieds séparés, des repose-jambes ou une commande électrique d’inclinaison de la poutre : l’encombrement des roues avant ne le permet pas.

Le C2000 supporte un poids maximum de 160 kg. En option, il peut supporter un poids de 200 kg. Le fauteuil pèse à partir de 190 kg (selon les options).

Le support de boîtier est escamotable parallèlement à l’accoudoir. Les manchettes d’accoudoirs sont réglables en hauteur et en profondeur. Le kit éclairage, le porte-bagages à l’arrière et les jantes avant et arrière sont livrés de série.

Le châssis est disponible en 21 couleurs.

Comme sur tous les fauteuils Otto Bock, le déverrouillage des moteurs est situé sous la plaque d’assise. Il faut ensuite actionner un loquet pour pouvoir débrayer les moteurs.

Montage / Démontage / Pliage

Le dossier est rabattable sur l’assise. Si le fauteuil est doté d’un dossier inclinable électriquement, il faut déverrouiller le vérin à l’arrière du dossier.

Quelles sont les options ?

  • Siège Contour (dossier et assise).
  • Siège Recaro N-Joy et N-Joy Plus et options relatives à ce siège : bords plats, bords hauts…harnais 4 points, sangle thoracique.
  • Châssis supportant 200 kg.
  • Sangle de talon pour palette en aluminium.
  • Appui-tête, kit de fixation.
  • Dossier inclinable électriquement sur une course de 30 degrés.
  • Lift électrique pour un poids maximum de 100 kg ou version 200 kg sur une course de 40 cm.
  • Bascule d’assise électrique de 30 degrés avec compensation du centre de gravité vers l’avant.
  • Contrôle d’environnement avec écran LCD : infrarouge et bluetooth.
  • Commandes spéciales : pied, menton, souffle, mini-joystick…
  • Télécommande pour avoir accès au vérins plus facilement, avec 45 fonctions (raccourcis) programmables.

Avis critique

Avantages

  • Le C2000 est très agréable à conduire. Quand on franchit une bordure, l’assise reste stable grâce aux suspensions de l’assise.
  • Vu la capacité de la batterie et la puissance du moteur, le couple est important, le fauteuil est très réactif.
  • La fiche de mesures est très claire, d’autant plus que de nombreux accessoires sont de série.

Inconvénients

  • La conduite avec le « Direct Servo Steering » nécessite tout de même un temps d’adaptation. En effet, comme les roues avant sont en permanence parallèles et reliées entre elles, cela bouleverse un peu les habitudes de conduite surtout en marche arrière et pour démarrer.
  • Otto Bock propose un contrôle d’environnement propre à l’électronique enAble 50. Mais cette électronique est incompatible avec d’autres contrôles d’environnement.
  • Le fauteuil reste un fauteuil cher, il est loin d’être pris en charge intégralement…
  • Le C2000 ne bénéficie pas d’un agrément en version AA2.

Manipulation

De bonnes capacités pour ce fauteuil à dominante extérieure…

Cécile QUANTIN, Ergothérapeute