Aide au transfert AUTOMAX fabriquée par ALTER ECO SANTE

L’AUTOMAX est un appareil modulaire de verticalisation qui permet à une personne de réaliser ses transferts seule tout en ayant un point d’appui constant.

Photo du automax en cours d'utilisation pour se relever d'une chaise

Essai réalisé le 25/08/2009

Fiche technique : AUTOMAX

Garantie : 1 an.

SAV et Pièces détachées : assurés par le réseau de distributeurs de Alter Eco Santé.

Délai, prêt de matériel, modalités des essais  : contacter un distributeur.

Conditions d’essais par Hacavie : Chez un distributeur, intérieur.

Tarifs 2009 :

AUTOMAX : 460 € TTC

LPPR (Remboursement de la sécurité sociale) : 383,19 €

Critères techniques

L’AUTOMAX est constitué d’une plateforme de 61/66 cm équipée d’une barre d’appui réglable en hauteur suivant la morphologie de la personne, jusqu’à 100 cm. Il permet de réaliser des transferts en toute indépendance. Il est destiné à une utilisation à domicile ou en centre de rééducation.

L’AUTOMAX supporte jusqu’à 150 Kg de charge et pèse 21 kg.

Montage / Démontage / Pliage

L’AUTOMAX ne se plie pas. A noter qu’il possède des roulettes pour faciliter le déplacement à vide.

Quelles sont les options ou les fabrications spéciales pour le produit ?

Il est possible de positionner des empreintes antidérapantes sur la plateforme de l’AUTOMAX.

Avis critique

Avantages

  • L’AUTOMAX permet de réaliser les transferts simplement et de manière indépendante.
  • Les réglages sont simples à effectuer sans outil.
  • L’AUTOMAX bénéficie d’une prise en charge LPPR par la sécurité sociale.

Inconvénients

Ne se plie pas

Nécessité pour le patient d’avoir un tonus musculaire au niveau des membres inférieurs suffisant pour utiliser un verticalisateur et de réaliser ses transferts seul.

Manipulation

L’AUTOMAX permet à des patients qui ont besoin d’un point d’appui pour réaliser leur transferts  de les faire seul. Il peut, par exemple, être positionné au côté du lit et de la chaise percée. Ainsi, la personne peut en toute sécurité réaliser ses transferts du lit à la chaise percée y compris la nuit.

Astrid CLUIS, Ergothérapeute