La ville de New-York est-elle accessible ?

 

Nous avons eu l’occasion de découvrir la célèbre « Big Apple » si souvent vu et revu à travers pléthores de films et séries mémorables tels que Friends et son « Central Perk » ou « King Kong » et sa scène phare sur l’Empire State Building. Chaque lieu est étrangement familier de par les nombreuses références cinématographiques enregistrées plus ou moins consciemment. Notez que cet article n’a pas pour but d’être exhaustif, il n’est que le témoignage d’une expérience personnelle.

Transports

Nous arrivons à l’aéroport international John F. Kennedy, non sans stress avec l’appréhension du cheminement pour rejoindre notre hébergement. Deux moyens principaux permettent de rejoindre Manhattan :

  • Le taxi : rejoignez la file d’attente des taxis jaunes où un agent vous orientera en fonction de vos besoins. Il vous trouvera un véhicule adapté disposant d’une rampe à l’arrière. Le tarif est d’environ 50$-60$ hors pourboire (TIP).
  • Le Air-Train : il est accessible jusqu’à la station
    « Sutphin Boulevard-Archer » et permet de rejoindre les lignes de métro E, J et Z.  Le tarif est de 5$ pour 15 mn de AirTrain.

 

 

Concernant le métro, 110 stations sont adaptées aux PMR (ascenseurs, portillons…), les plus petites stations ne sont pas toujours accessibles. Retrouvez ici une liste des stations de métro accessibles à New York : http://web.mta.info/accessibility/stations.htm (nous vous conseillons de choisir votre hébergement en fonction de cette liste). Des plans de métro en braille et des écrans tactiles sont mis à la disposition des personnes malvoyantes. Vous avez la possibilité de commander des plans du métro en grand format à l’avance (Contactez New York Transit six à huit semaines avant votre séjour). Le tarif d’un ticket est de 2.75$ par trajet ou 33$ par semaine pour un pass illimité. Attention : vérifiez bien l’accessibilité de votre station de métro dans Manhattan, car toutes ne sont pas accessibles.

Les bus à New York sont quant à eux entièrement adaptés, ils offrent un excellent mode de déplacement dans la ville.

Impressions générales

Les zones touristiques sur l’île de Manhattan sont clairement Wheelchair Friendly*, les trottoirs sont amples et rabaissés systématiquement aux passages piétons et aux intersections. En outre, les commerces et restaurants sont majoritairement accessibles. Par exemple, un restaurant en contrebas proche de CentralPark était muni d’un ascenseur malgré les contraintes d’urbanisme.

 

Le point suivant concerne les principales attractions touristiques (musées, points de vue, parcs…).

  • Museum of Natural History : dans un magnifique bâtiment le long de Central Park, le musée d’histoire naturelle de New-York est entièrement pensé pour être accessible malgré le dédale de salles sur plusieurs niveaux. Une visite passionnante pour les curieux, les scientifiques en herbes, les fans de dinosaures ou des films « La Nuit au Musée » !
  • Mme Tussaud : sur sept étages, les statues (similaires au musée Grévin à Paris) de Mme Tussaud vous accueillent dans des décors fabuleux mettant en scène ses personnages dans leurs propres univers. Ce site est totalement accessible via un ascenseur panoramique desservant chaque niveau.
  • Metropolitan Museum of Art (MET) : l’immense MET est incontournable pour les passionnés d’arts, de peinture et de sculpture. Dans ce musée, les adaptations sont nombreuses : boucle magnétique, guide audio, sous-titrage, interprète en langue des signes, gratuité pour l’accompagnateur, chien guide accepté. De quoi profiter de votre visite sereinement.
  • L’Empire State Building : ce building phare qui est l’un des symboles de New-York est un ancien immeuble Art déco, la visite est pensée de A à Z pour être parfaitement accessible. 
  • Times Square et Broadway : se promener à Times Square est possible avec quelques contraintes, aux heures de pointes les trottoirs sont envahis de passants et d’animations diverses (soirée, week-end). Les New-Yorkais sont prévenants sur ce point, mais cela reste difficile à certains moments. Quant à Broadway et ses comédies musicales, cela dépend de la salle où se déroule le spectacle. Une bonne partie d’entre elles ont été rénovées pour être accessible (renseignement sur www.theatreaccess.nyc).
  • Statue de la liberté et Ellis Island : la visite de Liberty Island se fait via une croisière par la société Statue Cruise et inclue aussi la visite du musée de l’immigration d’Ellis Island. Le terminal des bateaux est accessible ainsi que toutes les embarcations sans exceptions. Le chemin autour du monument est accessible à tout type de handicap, de même pour la visite d’Ellis Island. L’accès à l’intérieur de la statue est limité au piédestal qui offre déjà un magnifique point de vue, il a récemment été adapté pour accueillir un ascenseur, la couronne reste par contre inaccessible. Réservez plusieurs mois à l’avance car les places sont limitées.


…un restaurant en contrebas proche de Central Park était muni d’un ascenseur malgré les contraintes d’urbanisme.

  • Central Park : nous conclurons notre tour par l’incontournable CentralPark, le poumon vert de New-York qui est particulièrement vivant le soir et le week-end où s’y développe une activité incroyable entre matchs de Baseball, cyclistes, joggers, pique-nique… Le contraste entre la nature et les buildings en arrière-plan fait toujours son effet ! La grande majorité du parc est accessible et tout un système de pente est astucieusement mis en place, seules certaines zones secondaires sont pourvues de marches.

 

Conclusion

Un voyage accessible est réalisable à conditions de s’organiser en sélectionnant un hébergement à proximité d’une station accessible. Optez pour un logement idéalement situé à Manhattan afin de simplifier les déplacements.

*Wheelchair Friendly : site accueillant pour les PMR.