SMAF : Système de Mesure de l’Autonomie Fonctionnelle

Le SMAF signifie Système de Mesure de l’Autonomie Fonctionnelle – outil développé par l’ex-doyen Réjean Hébert, chercheur au Centre de recherche sur le vieillissement (CDRV) – est un outil permettant de mesurer l’autonomie d’une personne handicapée et/ou âgée.

L’expertise sherbrookoise en matière d’évaluation de l’autonomie est désormais considéré comme exportable après un test de 18 mois en Dordogne.

Le Centre d’expertise en santé de Sherbrooke (CESS) est très satisfait des retours de cette expérimentation en France portant sur l’évaluation de 2000 personnes et la formation de 57 intervenants sur l’application.

«Le bilan montre que ça répond vraiment à un besoin. La formule SMAF est beaucoup plus précise dans les besoins à évaluer que le modèle appliqué en France. Avec le SMAF on mesure 24 activités liées à l’autonomie de la personne par rapport à la grille française de six niveaux définissant la dépendance ou la perte d’autonomie. On a un modèle simple et facile à appliquer mais incomplet »,

A résumé le sénateur et président du Conseil

Les six outils SMAF en détails:

  • Prisma-7 (Programme de Recherche pour l’Intégration des Services pour le Maintien de l’Autonomie) est un outil de repérage permettant d’identifier les personnes en perte d’autonomie. Il s’agit d’un questionnaire de sept questions auxquelles il faut répondre par oui ou par non. Il est donc relativement simple d’utilisation et se fait lors d’un contact entre une personne âgée inconnue du réseau de santé, des services sociaux et un intervenant de la santé.
  • La grille d’évaluation SMAF évalue 29 fonctions couvrant les activités de la vie quotidienne (AVQ) : la mobilité, la communication, les fonctions mentales, les tâches domestiques. Chaque fonction est mesurée sur une échelle en fonction de critères précis. Ainsi il en ressort un portrait de l’autonomie fonctionnelle avec les ressources actuelles de la personne.
  • Le Tableau d’Aide Individualisé (TAI) est un outil clinique représentant visuellement les cinq dimensions de l’autonomie et 29 items représentants les fonctions évaluées. Il favorise le soutient à l’autonomie plutôt que la prise en charge en montrant dans quelles situations intervenir ou laisser faire la personne.
  • Les profils Iso SMAF sont davantage des outils de gestion qui permettent de regrouper des patients ayant des incapacités similaires générant des coûts et des services semblables. Il existe 14 profils classés selon l’intensité et le type de service requis pour le maintien de leur autonomie. Il permet d’établir le nombre de personnel et d’heures de soins nécessaire et calculer de façon plus équitable les besoins en allocations.
  • eSMAF II est un logiciel de traitement des données de la démarche SMAF. Il permet d’informatiser et de stocker les résultats de l’évaluation, de générer automatiquement un TAI (Tableau d’Aide Individualisé) et un profil Iso-SMAF.
  • Le SMAF-Social mesure l’autonomie des personnes au niveau du fonctionnement social selon 6 dimensions: les activités sociales et récréatives, les relations sociales, les ressources sociales, les rôles sociaux, les attitudes et expressions de soi. Son but est d’intégrer davantage l’aspect social de la personne pour améliorer les interventions.

La démarche SMAF utilise donc ces outils pour repérer les personnes en perte d’autonomie (Prisma7), les évaluer (eSMAFII, SMAF, Profil Iso-SMAF, TAI, SMAF-social), analyser et identifier les besoins de la personne et mettre en oeuvre un suivi.

Source :

http://www.gerontechnologie.net/la-demarche-smaf-s%E2%80%99implante-en-france/311409
http://www.gerontechnologie.net/la-demarche-smaf-systeme-de-mesure-de-autonomie-fonctionnelle/311046