Tabouret de douche EDGE fabriqué par ETAC et importé par FRANCE REHAB

Le EDGE est un tabouret de douche triangulaire à hauteur réglable. Essai réalisé le 11/05/2009

Fiche technique sur Handicat : EDGE

Garantie : 1 an.

SAV et Pièces détachées : assurés par le réseau de distributeurs de France Rehab.

Délai, prêt de matériel, modalités des essais : contacter un distributeur.

Conditions d’essais à Hacavie : Au sec, intérieur.

Tarifs 2009 : Tabouret de douche EDGE : 77 € TTC – LPPR (Remboursement de la sécurité sociale) : aucun

Critères techniques

Le EDGE est un tabouret de douche tripode qui occupe très peu d’espace sous la douche de par sa forme triangulaire. On peut donc le placer dans un coin. L’assise est sûre et confortable grâce à un design étudié. La hauteur du siège est réglable de 42 à 57 cm. Le réglage s’effectue sur les pieds du tabouret de façon indépendante. Ce qui permet donc une inclinaison du tabouret. A noter que les pieds sont équipés de caoutchouc antidérapant. L’assise est également antidérapante. La largeur totale est de 52 cm et la largeur du siège est de 45 cm. Il est fabriqué en polypropylène et aluminium. Son poids est de 2,6 Kg et il supporte jusqu’à 130 Kg de charge.

Montage / Démontage / Pliage

Le EDGE est livré démonté et facile à assembler sans avoir recours à des outils. A noter qu’une fois monté, le tabouret est empilable.

Quelles sont les options ou les fabrications spéciales pour le produit ?

Il n’y a pas d’options pour cet article.

Avis critique

Avantages :

  • De par sa forme, le EDGE permet un gain de place non négligeable. En effet, il est prévu pour être placé dans un coin.
  • Il est confortable, stable et esthétique.
  • Le réglage en hauteur s’effectue facilement par simple pression sur les boutons situés au niveau des pieds.
  • Il est facile d’utilisation.
  • L’assise est lavable.
  • Le montage du EDGE ne nécessite aucun outil.

Inconvénients : La base du tabouret placée dans un coin ne permet pas aux personnes plus forte de s’y asseoir.

Manipulation : Il est nécessaire que la personne possède un tonus postural suffisant. Un modèle avec une base un peu plus grande permettrait probablement d’élargir le champs des utilisateurs aux personnes plus fortes.

Teddy HUYGHEBAERT, Ergothérapeute